Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : des miliciens armés en mission de repérages à La Ouangolaise

Bangui, lundi 24 août 2020, 22 heures locales. Alors que certains habitants du chef Kani s’étaient déjà endormis, et que d’autres communément appelés « les couches – tard » somnolaient ou attendaient que le sommeil vienne les emporter en faisant des cent pas, un véhicule de marque Nissan, type BJ 75 ou 80 dont sont férus des hommes de tenue, s’aventura  tous feux éteints dans la rue de « La Ouangolaise », un bar – restaurant prisé des Centrafricains et des pontes du régime, malgré les menaces à certains d’entre eux  proférées à leur endroit  par le premier ministre Firmin Ngrébada, et dont le tenancier n’est rien d’autre que l’ancien ministre Maléyombo, membre du bureau politique du KNK.

Des quatre ou cinq  individus à bord, trois descendirent, une fois que le véhicule eut fait demi – tour pour aller se stationner devant l’entrée de « La Ouangolaise ». A leur fort accent de Mbéngué, le gardien a vite compris qu’il s’agissait d’individus habillés en tenue militaires, exhibant des armes à feu afin d’intimider et poser des questions à ce dernier pour se rassurer qu’ils ne s’étaient pas trompés de lieu. Devant le refus du gardien de leur donner des réponses précises, nos trois barbouzes s’engouffrèrent dans le véhicule qui se déporta plus loin ailleurs que dans le secteur où quelques heures minutes auparavant les occupants voulurent s’y imposer.

Aux dernières nouvelles, selon des gentilles indiscrétions des populations locales, il nous a été rapporté que ce sont des miliciens du Km5, parents ou amis du ministre Souleymane Daouda décédé le dimanche dernier, suite à un malaise après une virée dans ce restaurant – bar, la veille en compagnie de quatre personnes. Piégés par certaines déclarations publiées sur les réseaux sociaux, ils sont venus pour en finir avec l’ancien ministre Maléyombo qui a été accusé par le premier ministre Firmin Ngrébada,  son conseiller William Ndjapou et le porte – parole du porte – parole du gouvernement Jordy – Dimitri Yalangba d’avoir empoisonné le membre du son gouvernement.

Pour en avoir le cœur, le ministre Maléyombo, par l’entremise de son conseil, a immédiatement porté plainte, ce mardi 25 août 2020, par voie de citation contre ces derniers, et a organisé un point de presse à ce propos pour en tenir informé le grand public.

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire