Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : le Rassemblement Démocratique Centrafricain s’aligne derrière ceux qui réclament du gouvernement le dialogue

Centrafrique : le Rassemblement Démocratique Centrafricain s’aligne derrière ceux qui réclament du gouvernement le dialogue

Centrafrique : le Rassemblement Démocratique Centrafricain s’aligne derrière ceux qui réclament du gouvernement le dialogue

BANGUI, 21 Aout 2020 (RJDH) — Le président du Rassemblement Démocratique Centrafricain, Désiré Nzanga Kolingba, appelle à la tenue incessante de la concertation nationale réclamée par les forces vives de la nation en vue d’aller aux élections dans un climat apaisé. Position exprimée mercredi 19 dès son retour à Bangui après plusieurs mois d’absence dans le pays.

C’est après plus de 6 mois d’absence du pays que le leader du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) formule cette demande pour soutenir l’esprit du dialogue entre les dirigeants du pays pour aller aux élections en posant sur la table les questions sécuritaires.

Les litiges doivent être réglés autour d’une table, suggère le leader du RDC. « Il est vrai qu’il y a beaucoup de perturbation, ce n’est pas la première fois. C’est pour cela que le RDC a toujours demandé et la paix et la concertation. Si nous avons la concertation, il y a possibilité que nous nous entendons. »

Pour Désiré Nzanga Kolingba, la concertation est impérative pour la réussite des élections de décembre 2020. « Nous ne sommes pas des ennemis. Nous sommes des frères d’un même pays. Retrouvons-nous pour que nous puissions échanger sur les lacunes du processus. Rien n’est parfait. L’homme a ses défauts et l’organisation humaine à ses défauts. Acceptons qu’il y ait des défauts, retrouvons-nous, discutons autour d’une table, ressortons ces défauts-là, corrigeons parce que nous sommes observés même de loin. Nous devons discuter des questions sécuritaires avant les élections pour sauver nos compatriotes qui sont à l’intérieur et qui souffrent sérieusement », dit-il.

A la demande d’une concertation nationale aujourd’hui, la présidence de la République y a apposé une fin de non-recevoir.

Carlos Watou

Related posts

Laisser un commentaire