Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : en détresse, les agents de l’ANE de la Vakaga réclament de prime supplémentaire

Centrafrique : en détresse, les agents de l’ANE de la Vakaga réclament de prime supplémentaire

Centrafrique : en détresse, les agents de l’ANE de la Vakaga réclament de prime supplémentaire

BANGUI, 22 aout 2020 (RJDH)—Une soixantaine d’agents de l’ANE déployés dans la Vakaga s’inquiètent de leur condition de vie et réclament des frais supplémentaires pour la poursuite des opérations d’enrôlement électoral.

Il s’agit de 25 agents de Redjema dont un superviseur et 43 autres de Ouandja et un superviseur. Arrivés depuis le 17 juillet 2020 à Birao, ces derniers affirment avoir passé plus d’un mois alors qu’ils n’ont perçu qu’une prime de 21 jours.

« Tout ce que nous demandons à l’ANE, c’est de nous envoyer de l’argent comme frais de mission pour nous nous permettre à survivre. Cette demande est non seulement pour ceux qui vont attendre au niveau du centre-ville de Birao, que ceux qui iront à Am-dafock », a indiqué un agent de l’ANE à Birao qui a requis l’anonymat.

Selon les informations RJDH, ils ont déjà accusé du retard dans le démarrage des opérations. « Avant de partir, nous avons des familles avec qui nous avons remis de l’argent avant de quitter Bangui. Et, nous avons adressé une note à l’ANE via le gestionnaire qui était à Birao pour gérer la situation des agents locaux. Nous lui avons remis à travers cette note, la liste de toutes nos revendications. Une fois à Bangui, il ne décroche pas aujourd’hui nos appels et même au niveau du Rapporteur Général de l’ANE à Bangui, il n’y a même pas de feed-back jusqu’à ce jour », a-t-il dit.

Si au niveau de Birao centre, l’enrôlement électoral a eu lieu mais il reste aujourd’hui sept autres centres et Am-dafock. « Et compte tenu de l’état de dégradation avancée de la route Birao-Am-dafock, il était question de déployer les agents d’Am-dafock par avion. Et jusqu’à lors, la Minusca qui devrait s’en charger ne nous a pas encore répondu sur le vol », a précisé la source.

A l’heure où nous mettons sous presse cette information, le RJDH n’a pas réussi à prendre attache avec les autorités de l’ANE pour leur version des faits.

Dans la Vakaga, sur 24 centres que compte la localité, les agents de l’ANE ont pu être déployés dans 17 centres et il reste sept centres au niveau d’Am-dafock.

Cyrille Wegue

Related posts

Laisser un commentaire