Select your Top Menu from wp menus

RCA : célébration du 13 août 2020 : vive tension entre l’Ancien Président Bozizé et l’ex-chef d’État de transition Catherine Samba Panza

RCA : célébration du 13 août 2020 : vive tension entre l’Ancien Président Bozizé et l’ex-chef d’État de transition Catherine Samba Panza

Publié le 16 août 2020 , 5:54

Des officiels à la tribune du défilé du 13 août 2020 sur l'avenue des martyrs à Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata
Des officiels à la tribune du défilé du 13 août 2020 sur l’avenue des martyrs à Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata

 

Bangui, République centrafricaine, dimanche 16 août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Même si chacun à sa vision parfaite de ce jour, la célébration du 13 août marquant le soixantième anniversaire de l’indépendance de la République centrafricaine (RCA) a été riche en émotion, joie, convivialité et un peu de stress du aux tensions nerveuses entre les deux ex-chefs d’État François Bozizé et Catherine Samba-Panza. S’agit-il d’un jeu politique minutieusement préparé par la présidence de la République ?

 

En ce moment de tension politique persistante entre l’ex-Président de la République François Bozizé et le chef d’État Faustin Archange TOUADERA, la présence de madame Catherine Samba-Panza, l’ex-chef d’État de transition aux côtés de ces derniers lors de la célébration du 13 août marquant le soixantième anniversaire de l’indépendance de la République centrafricaine a failli tourner à l’escalade.

En effet, madame Catherine Samba-Panza et son prédécesseur François Bozizé, invités spéciaux du Président de la République Faustin Archange TOUADERA, sont assis côte-à-côte à la tribune lors du défilé du 13 août sur l’avenue des martyrs. Or, François Bozizé, qui faisait l’objet de poursuite judiciaire pour crime économiques et crimes contre l’humanité durant la transition dirigée par Catherine Samba-Panza entre 2014 – 2016, se sentait  en colère quand il l’a  observé à la tribune.

À son l’arrivée sur les lieux de la cérémonie, l’homme du 15 mars a pris le soin de ne pas croiser le regard de madame Catherine Samba Panza, encore moins de la saluer, selon Monsieur Pkeresse Zouimona, un observateur centrafricain  qui a précisé que « le Président Bozizé a gardé un visage de marbre durant toute la cérémonie alors que son successeur, Madame Catherine Samba-Panza, la dame de fer qui avait solennellement pris l’engagement de l’arrêter si celui-ci rentrait au pays,   était mal à l’aise et impuissante».

Pour rappel, l’ancien Président de la République François Bozizé est rentré discrètement au pays au mois de décembre 2019 après 6 ans d’exil en Ouganda. Ce qui a soulevé des tensions politiques entre eux et son successeur Faustin Archange TOUADERA qui l’avait accusé d’avoir fomenté un coup d’État.

Le  samedi 25 juillet 2020, il a été investi par son parti le KNK

candidat à la prochaine présidentielle en dépit de sanction du conseil de sécurité et des poursuites judiciaires de son pays de crime contre l’humanité et appel au génocide.

 

 

Par Gisèle MOLOMA

Opyright2020CNC

Related posts

Laisser un commentaire