Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Allocution du président de la Fédération France/Europe du Mouvement du Chemin de l’Espérance lors de la cérémonie d’investiture du Bureau

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA FEDERATION FRANCE EUROPE DU MOUVEMENT LE CHEMIN DE L’ESPERANCE

PARIS LE 25 JUILLET 2020

 

Mesdames, Messieurs les Membres du bureau fédéral du Chemin de l’Espérance ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Partis politiques ;

Distingués invités ;

Très chers concitoyens ;

C’est pour moi un honneur et un réel plaisir de prendre la parole aujourd’hui en ce jour mémorable qui marque officiellement le lancement de notre Mouvement politique, le début d’une longue marche sur le Chemin qui va nous conduire, depuis la France et l’Europe jusqu’aux confins de la République centrafricaine, animés et mobilisés autour de la Vision du Président Fondateur de notre Mouvement, je veux citer Abdou Karim MECKASSOUA, au Rassemblement de tous les centrafricains et centrafricaines qui ont soif de justice et de paix, de démocratie et de développement.

Nous franchissons enfin le Rubicon pour tourner définitivement les pages sombres de l’histoire de notre pays, surtout enclencher une nouvelle dynamique de reconstruction qui a pour seul objectif de garantir un bien-être à tous dans la Paix, la Sécurité et l’Unité. Plus spécifiquement, il s’agit de :

  • Restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national ;
  • Garantir les droits fondamentaux de nos concitoyens pour une justice véritable ;
  • Permettre la cohésion sociale et le vivre ensemble ;
  • Faire advenir la bonne gouvernance comme marque de fabrique d’une nation qui se soucie de son devenir ;
  • Créer les conditions d’accès à des services sociaux de base pour toutes nos populations ;
  • Redonner ESPOIR à un peuple meurtri, désespéré et humilié dans sa chair et dans son âme ;
  • Permettre enfin aux centrafricains de reprendre en main leur propre destin, hélas, sacrifié depuis bientôt cinq sur l’autel de la prédation et ce, dans une course diabolique aux intérêts catégoriels et antagonistes au détriment d’une populace muselée et qui semble marcher inexorablement vers sa perte, malheureusement.

Distingués invités ;

Mesdames Messieurs,

Notre adversaire sur ce Chemin est clairement identifié et il s’appelle la mauvaise gouvernance, l’insécurité généralisée, la prédation de nos richesses, la division, le découragement, le COVID-19, la misère endémique et surtout le manque de Vision pour un Centrafrique nouveau. Ainsi, notre conviction collective, matérialisée par cet engagement solennel d’aujourd’hui à espérer ensemble et derrière le Président Karim MECKASSOUA, vise d’ores et déjà à écrire un nouveau logiciel capable de placer notre pays sur une trajectoire vertueuse pour un développement harmonieux, en donnant la possibilité à tous d’y participer dans une approche de rassemblement et d’actions innovantes pour notre propre bien-être.

Qu’il me soit permis d’adresser mes remerciements, ma gratitude et ma reconnaissance à notre Président Karim, pour la confiance placée en nous tous ainsi désignés et investis du pouvoir de représenter, démocratiser et défendre les idéaux de ce Grand Homme d’Etat dont la réputation de son expérience, de son amour pour la patrie, de son attachement à la bonne gouvernance, de sa capacité à fédérer les énergies positives ainsi que de sa légendaire disponibilité à écouter, comprendre mais surtout traduire en actes les besoins du peuple auprès duquel il se reconnait, n’est plus à démonter ; ce sont autant d’atouts rares dont le peuple centrafricain a plus que jamais besoin aujourd’hui.

Je tiens aussi particulièrement, au nom de notre Fédération et en celui du Président Fondateur lui-même, à féliciter le long et fastidieux travail accompli par les Facilitateurs, grâce au dévouement desquels notre Mouvement existe désormais ici en France et progressivement en Europe. Connaissant moi-même les difficultés auxquelles ils ont dû faire face avec courage dans un contexte de restrictions sanitaires et mesurant en cela leur sens de responsabilité et de disponibilité, je leur dis encore MERCI.

J’adresse ainsi tous mes encouragements à la nouvelle équipe installée et investie ce jour, en nous rappelant que le Devoir nous attend, celui de transcender nos clivages, dépasser nos ego et de nous mettre résolument en marche sur le Chemin qu’a ouvert le Président Karim, dans une dynamique participative où tout le monde aura sa place et son mot à dire.

Distingués invités ;

Mesdames Messieurs ;

Je ne saurais terminer mes propos sans remercier très chaleureusement et fraternellement les représentants des partis politiques qui ont bien voulu répondre à notre invitation. Qu’ils trouvent ici l’expression d’une volonté clairement affichée de notre Mouvement à travailler et à mener ensemble le combat dans un esprit d’ouverture et de partenariat au service du développement de ce que nous avons en commun, la République centrafricaine.

Merci enfin à vous tous et à vous toutes qui avez choisi de venir nous écouter, parfois de si loin alors que les vacances sont déjà là.

Vive le Chemin de l’Espérance pour que vive la République centrafricaine.

La rédaction

 

Related posts

Laisser un commentaire