Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Touadéra en quête d’argent pour la sécurisation des élections

RÉUNION SUR LE FINANCEMENT DE LA SÉCURISATION DES ÉLECTIONS

Propos liminaires de Son Excellence le Pr Faustin Archange TOUADERA, Président de la République,
Chef de l’Etat

Bangui, 14 juillet 2020

-Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
– Madame la Présidente de l’Autorité Nationale des Élections ;
– Madame et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
– Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ;
– Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et organismes internationaux;
– Messieurs les Commandants des Forces internationales ;
– Distingués Invités ;

Je vous remercie d’avoir répondu à mon invitation.

Comme vous le savez, nous sommes à 5 mois du premier tour des élections présidentielle et législatives du 27 décembre 2020.

Devant le défi qui se pose à nous en terme de mobilisation des ressources permettant la sécurisation des opérations électorales par les Forces de défense et de sécurité intérieures, j’ai souhaité vous rencontrer pour solliciter de vos pays et organisations, les ressources additionnelles indispensables à la réussite des élections.

Nul n’ignore que les périodes électorales en Afrique sont souvent accompagnées de tensions politiques et sociales qui requièrent une forte mobilisation des forces de défense et de sécurité intérieures.

Cela implique la mobilisation des ressources supplémantaires pour assurer la sécurité des élections que nous voulons pacifiques et crédibles sur l’ensemble du territoire national.

Je voudrais donc saluer l’engagement à nos côtés de l’ensemble de la communauté internationale, à travers la décision du Conseil de Sécurité d’élargir le mandat de la MINUSCA pour l’assistance, la coordination et la sécurisation électorale en Centrafrique, dans cette étape cruciale pour le pays.

Comme j’ai eu à le dire en certaines circonstances, les élections de cette année interviennent dans un contexte particulier, celui de la signature de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation du 6 février 2019, entre le gouvernement et les groupes armés.

Ces scrutins constituent une occasion historique pour consolider les espoirs suscités par l’Accord, notamment l’encrage de notre jeune démocratie, le processus de paix, de réconciliation nationale et du retour de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire.

La mobilisation des ressources financières est désormais une urgence et une priorité. A cet effet, j’ai donc instruit le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de tout mettre en œuvre pour que le financement de ce double scrutin soit assuré.

Je me suis adressé à toutes les parties prenantes, à nos partenaires internationaux et à l’ensemble de la communauté internationale, pour qu’ils saisissent cette occasion historique pour garantir, dans les délais constitutionnels, la tenue d’élections crédibles, libres et équitables sur toute l’étendue du territoire national.

Je tiens ici à remercier et féliciter l’Union Européenne, la République Populaire de Chine, le Japon, la France, l’Allemagne ainsi que tous les partenaires techniques et financiers de la République Centrafricaine pour leurs précieuses contributions qui ont permis à l’ANE de mettre en œuvre le chronogramme électoral, relativement dans le délai.
Vous comprendrez, Mesdames et Messieurs, que la mobilisation des ressources pour la sécurisation des élections est désormais une urgence et une priorité.

Nous devons relever le défi d’un glissement du calendrier électoral qui, dans la situation que traverse notre pays, nous mènerait vers une impasse politique et un vide constitutionnel aux conséquences désastreuses.

Je voudrais vous assurer de ma ferme volonté et de celle du Gouvernement d’organiser les élections dans les délais prévus par la Constitution.

L’occasion m’est ainsi donnée de solliciter l’adhésion et l’engagement de vos pays, de vos organisations et organismes respectifs pour un appui technique et financier à la sécurisation des prochains scrutins présidentiel et législatifs.

Je voudrais rappeler que le Comité Technique conjoint, constitué des représentants de la Gendarmerie Nationale, de la Police Centrafricaine et de l’UN-Pôle (composante MINUSCA), a élaboré un plan intégré de sécurisation et un budget pour toutes les opérations électorales d’un montant de 7.384.150 Dollars américains dont 2.051.775 Dollars américains pour la sécurisation des élections.

L’appui financier de Votre pays sera essentiel pour ce processus électoral dont l’un des objectifs majeurs est de promouvoir l’adhésion pleine et entière de l’ensemble de la société centrafricaine à l’Accord de Paix et de Réconciliation.

Je compte sur vos engagements respectifs qui nous permettront de relever le défi actuel que je viens d’évoquer.

Mesdames et Messieurs, je vous remercie.

La renaissance

Related posts

Laisser un commentaire