Select your Top Menu from wp menus

Un ancien commandant du GIGN va prendre la tête de la sécurité du Quai d’Orsay

Eric Gérard, ex-commandant du GIGN (1997-2002), puis diplomate, va diriger la sécurité diplomatique du Quai d’Orsay. Ce conseiller des affaires étrangères hors classe rejoindra son poste le 1er août. L’arrêté paru ce vendredi au Journal officiel précise qu’il occupera ce poste pendant trois ans.

Ambassadeur de France à Bangui (Centrafrique) depuis deux ans, il succède à ce poste au général de corps d’armée Hubert Bonneau. Également ex-chef du GIGN (2014-2017), celui-ci a rejoint la direction des opérations et de l’emploi (DOE) de la Gendarmerie au printemps.

Saint-cyrien, officier de gendarmerie, puis diplomate

Saint-cyrien, Eric Gérard, 56 ans, a fait la première partie de sa carrière professionnelle dans la Gendarmerie qu’il a quitté avec le grade de lieutenant-colonel. Il a notamment commandé la compagnie départementale de La Rochelle. Chef d’escadron, il ensuite commandé le GIGN de 1997 à 2002.

Il rejoint le Quai d’Orsay en 2007 où il crée le service de sécurité diplomatique. À ce poste qu’il occupait jusqu’en 2013, Eric Gérard a sécurisé le réseau diplomatique et consulaire français, et les implantations du Quai d’Orsay (Paris et Nantes). Il a ainsi audité de nombreux postes et mis en place des plans d’action pour leur sécurisation. Le service de sécurité diplomatique est ensuite devenu une direction au Quai d’Orsay.

Eric Gérard devient ensuite consul général de France à Marrakech (2013-2017), puis à Alger (2017-2018). Il est ambassadeur de France à Bangui depuis juillet 2018. Eric Gérard est officier de la Légion d’honneur.

Sécuriser et protéger les 500 emprises diplomatiques françaises

Le direction de la sécurité diplomatique supervise la sécurité et la protection des quelque 500 emprises diplomatiques et 500 instituts français à l’étranger. De fait, également de celle des 3.500 agents diplomatiques expatriés. Cette direction gère les 700 personnes affectées à ces tâches de sécurité (une centaine d’agents à Paris, 500 gardes de sécurité et une centaine de policiers et de gendarmes dédiés à la protection d’ambassades).

Lire aussi: Ces gendarmes anges gardiens des diplomates français

PMG

https://lessor.org/a-la-une

Related posts

Laisser un commentaire