Select your Top Menu from wp menus

RCA : extrême tension à Kaga-Bandoro, le préfet de Nana-Gribizi en fuite, sa résidence saccagée

RCA : extrême tension à Kaga-Bandoro, le préfet de Nana-Gribizi en fuite, sa résidence saccagée.

route dégradée mbaïki boda dans la lobaye
Des combattants rebelles de l’ex-coalition Seleka. CopyrightDR

Kaga-Bandoro (Corbeaunews-Centrafrique) – lundi 8 juin 2020, une vive tension est née entre le préfet de Nana-Gribizi et les habitants de Kaga-Bandoro. Ces derniers soupçonnent le préfet d’être de mèche avec les rebelles du MPC. Une violente manifestation s’éclate, et le préfet est en fuite, sa résidence administrative a été complètement saccagée.

En effet, selon une source officielle locale, tout a commencé ce lundi matin par une tentative de braquage d’un véhicule humanitaire de l’ONG « solidarité avec les jeunes », en mission de distribution des kits de prévention contre le nouveau Coronavirus dans la localité de Ngrévaï. Tous les équipages du véhicule ont été dépouillés par les assaillants qui sont identifiés formellement comme des combattants rebelles du mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC). Heureusement, les forces pakistanaises de la Minusca sont arrivées sur la scène, et quelques-uns des malfaiteurs, dont un colonel rebelle, ont été arrêtés et transférés à la base de la Minusca à Kaga-Bandoro.

Pendant ce temps, l’État major du MPC, informé de la nouvelle de l’arrestation de son colonel par la Minusca, déploie une centaine de ses combattants sur le terrain, et des barricades ont été érigées sur certaines voies de circulation locales. Au même moment, trois véhicules de l’ONG internationale INRC, en provenance d’une localité voisine, sont tombés sur une barrière des rebelles qui ont aussitôt ordonné l’arrestation de l’équipage et la confiscation de trois véhicules. Aussitôt, le Préfet de la Nana-Gribizi entame des discussions avec les rebelles qui revendiquent seulement la libération de leurs compagnons d’armes arrêtés par la Minusca. Des discussions suivaient son cours, et les rebelles ont été libérés par la Minusca, et le calme a également été rétabli dans la ville.

Alors que les revendications des rebelles du MPC venaient tout juste d’être satisfaites par le préfet, les habitants de Kaga-Bandoro, informés de la libération des rebelles,  manifestent leur mécontentement et accusent le préfet de faire le jeu des rebelles au détriment de leur sécurité. Aussitôt, une foule hostile s’est dirigée vers sa résidence, mais il était absent au moment de  leur arrivée. En colère, la foule se mettait à saccager littéralement sa résidence. Au moment où les soldats Faca sont appelés en urgence sur le lieu de l’incident,  les manifestants ont déjà quitté le lieu.

 Pour les populations locales, le Préfet et les soldats sont des « complices » des rebelles.

Pour l’heure, la tension est toujours palpable dans la ville de Kaga-Bandoro.

Affaire à suivre.

 Copyright2020CNC

Lu Pour Vous

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire