Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : « Covid – 19 »: les mots du Gangster de Bangui lors de la cérémonie de signature du livre de condoléances en la mémoire de Feu Georges Dibert

SIGNATURE DU LIVRE DE CONDOLÉANCES EN LA MÉMOIRE DE FEU GEORGES ISIDORE DIBERT-SIKO

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a signé ce jour, mardi 02 juin 2020 au Palais de la Renaissance, le livre de condoléances en la mémoire du regretté Georges Isidore DIBERT, Ministre Conseiller Politique à la Présidence de la République, décédé le 31 mai 2020 à Bangui.

Par ce geste, le Président de la République a voulu témoigner la reconnaissance du peuple centrafricain à l’illustre disparu Georges Isidore DIBERT pour les services rendus à la nation.

« La disparition brutale de Monsieur Georges Isidore DIBERT, Ministre Conseiller Politique à la Présidence de la République est une épreuve difficile pour moi-même et pour ma famille.

Appelé à mes côtés le 18 mai 2016 , au moment cruciale de la restauration de la démocratie en Centrafrique , après une longue crise militaro-politique qui a détruit les fondements de l’Eta, la base économique , le vivre ensemble , la cohésion sociale et crée la méfiance entre les hommes politiques centrafricains, feu Georges Isidore DIBERT a fait preuve d’une sollicitude particulière par des suggestions adaptées qui ont contribué au renforcement des liens privilégiés avec les structures politiques du pays, à la reconstitution de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

Désigné pour me représenter aux pourparlers de paix entre le Gouvernement et les groupes armés par la Communauté de Saint Egidio à Rome en Italie puis à Khartoum au Soudan ayant abouti à la signature de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation du 06 février 2019 à Bangui, feu Georges Isidore DIBERT, respecté pour son attachement aux valeurs républicaines, a porté jusqu’au bout les rigueurs et les contraintes de son engagement au service de son pays.

Je rends ici un vibrant hommage à la mémoire de l’Illustre disparu et porte témoignage de la reconnaissance de la République Centrafricaine.

Que son âme repose en paix ».

Tels sont les mots au bas desquels le Président de la République a apposé sa signature pour exprimer ses émotions.

Notons que toutes les autorités du pays dans l’ordre protocolaire et les diplomates accrédités en RCA se sont également prêtés à cet exercice.

La renaissance

Lu Pour Vous

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire