Select your Top Menu from wp menus

Paoua : « Touadéra et ses amis du MCU sont des sorciers », selon un habitant de Lémouna

RCA : massacre de Paoua, quand le MCU fête le premier anniversaire par la distribution des vêtements usagers aux parents des victimes.

déplacement d'une délégation officielle à Lemouna et Koundili le 25 mai 2019 photo minusca
Déplacement officiel à Lemouna et Koundili le 25 mai 2019. Photo Minusca.

 

Paoua (à) – Le 21 mai 2019 restera à jamais marqué dans la mémoire des habitants de Koundjili, Lemouna et Bohong. Ce jour-là, les combattants rebelles de 3R (Retour, réclamation et réhabilitation) ont littéralement exécuté plus de 50 civils  après avoir été ligotés et regroupés sous les manguiers des villages. Une année plus tard, c’est le premier anniversaire de ce gros massacre commis depuis la signature de l’APPR-RCA le 6 février 2019. Mais pour le parti au pouvoir (le MCU) et ses alliés, c’est une belle occasion pour eux de se lancer dans la précampagne dans l’Ouham-Péndé, alors que les familles des victimes peinent à s’en remettre.

Jeudi, lors de la célébration de commémoration du premier anniversaire de massacre de Paoua, aucun membre du gouvernement n’était présent à Koundili, à Bohong, encore moins à Lemouna. Seuls les deux frères Mbaïkoua (Edgar et Timoléon), candidats du MCU aux prochaines législatives dans la circonscription étaient présents, selon leur propre terme, pour représenter le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA et le parti au pouvoir. Et ils ne sont pas venus les mains vides. Dans leur valise, les deux frères Mbaïkoua ont apporté, pour chaque village, une balle de friperie, une balle des chaussures usagées, mais également de l’argent. Pour chaque entité (jeunesse, femme), les deux frères Mbaïkoua donnent 45 000 francs CFA. Mais cela ne fait pas que des heureux. Selon certains habitants de Koundili et de Lemouna interrogés par CNC, « si ce n’est pas de la sorcellerie, cela y ressemble parfaitement ». « Comment un être humain peut-il penser à ce genre de chose au moment où près d’une centaine des familles commémorent le massacre de leurs frères, femmes, enfants et maris par des combattants rebelles de 3R devenus collaborateurs et partenaires du gouvernement et du parti au pouvoir ? », s’alarme Jean-Philippeun commerçant au marché de Lemouna.

« Ce que nous demandons, c’est la justice, rien que la justice. Arrêté Abass Sidiki, il va nous dire pourquoi nos frères ont été massacrés sur son ordre? », ajoute-t-il.

Quelques kilomètres plus loin, à Koundili, un jeune du village, interrogé par CNC,  se pose de questions : « le gouvernement a-t-il vraiment souci de nous ? Si c’est le cas, envoyez-nous les forces de l’ordre pour nous protéger et non des vêtements usagers. Les 3R ne sont pas loin ».

Rappelons que l’honorable Timoléon Mbaïkoua, Président du Parti centrafricain pour un développement intégré (PCDI), a signé, le 27 mars dernier, un accord de partenariat avec le mouvement Cœurs-Unis du Président Faustin Archange TOUADERA en vue de mettre en place une stratégie commune pour les prochaines élections présidentielles et législatives. Sauf que ce micro parti, créé par l’honorable Timoléon Mbaïkoua il y’a quelques années, ne dispose que de moins de 10 adhérents.

« Qu’à cela ne tienne, le MCU en a besoin pour se faire gros », explique un observateur.

Pour le MCU, chacun est libre individuellement ou collectivement d’activer ou organiser  sa base en vue de la prochaine échéance électorale.

Alexis Mobéang

Depuis Paoua

Copyright2020

Source : CNC

Related posts

Laisser un commentaire