Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Touadéra et ses partenaires appelés à rendre compte de leurs responsabilités dans le massacre de Ndélé

CENTRAFRIQUE: N’DÉLÉ, L’ÉTAU VA-T-IL SE RESSERRER SUR NOS #ZOTORITÉS CO-RESPONSABLES DES CRIMES DE GUERRE, CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ ET DES FOSSES COMMUNES DU CHEF-LIEU DU BAMINGUI-BANGORAN… ?

L’horreur de Ndélé, du massacre du Marché de Ndélé, a fini par faire le tour du monde. Ce qui a contraint finalement le Gouvernement de la Centrafrique à réagir en y envoyant finalement et tardivement une mission d’enquête judiciaire pour monter un dossier sur les massacres du mois de mars (06 et 11) et avril (29 avril), en se greffant à deux autres autres commissions d’enquêtes internationales, MINUSCA compris.

Aux protestations accumulées des capitales occidentales et au nom du respect des valeurs universelles des Droits de l’Homme, dont la France s’en gargarise à souhait, selon ses intérêts géopolitiques, Cette France et les autres garants de l’accord caduc de Khartoum ne devraient plus soutenir un Gouvernement à l’agonie, dans lequel végètent certains membres bien identifiés, responsables de ces massacres répétés perpétrés régulièrement et impunément contre les populations civiles Centrafricaines.

À quoi sert-il donc d’exhiber cet accord caduc et la dernière Résolution du Conseil de Sécurité présentés comme seules voies vers la tenue d’élections générales apaisées, si le président dit démocratiquement élu de la #RCA, en bonne intelligence avec des leaders de groupes armés, les finance pour l’acquisition d’armes, munitions et mercenaires étrangers recrutés dans les pays limitrophes et au-delà, dans le Sahel ? Devrions-nous, Centrafricains, nous baser sur le respect calendaire d’une Constitution du 30 mars 2016, elle-même constamment bafouée et en passe d’être tripatouillée, pour continuellement mentir au Peuple Centrafricain et le maintenir sous le joug criminel des mafias Centrafricaine, Africaine, Européenne et Russes ?

NON, Compatriotes, affirmons-nous ! Le moment est venu de se libérer par tous moyens du Maître d’Esclaves Faustin Archange Touadera et de ses amis nichés dans les organisations internationales, entretenus par les diamants du sang centrafricain, dont il les abreuve pour les détourner de leurs nobles missions d’assistance au Peuple Centrafricain.

Demain, deux missions conjointes atterrissent à Bangui, sur le tarmac de l’Aéroport international de Bangui, dont une composante est l’Union Européenne UE, nous demandons aux véritables organisations des Droits de l’Homme connus et reconnus par les Centrafricains et les Partenaires, de s’organiser afin de les rencontrer et porter les Cris du Centrafricain, surtout des Femmes, premières victimes de cette Crise Centrafricaine (#CARCrisis).

Nous demandons de même à la Coalition des Partis de l’Opposition Démocratique (#COD2020) de s’inviter à une rencontre avec ces missions conjointes pour faire valoir les Droits Politiques du Peuple Centrafricain face à ce Gouvernant tyrannique.

Et ce, même si, et aussi curieux que cela puisse paraître, Faustin Archange Touadera se débine pour sauter dans le prochain vol spécial d’Air France, du vendredi 08 avril 2020, ralliant Pointe-NoireBrazzavilleBangui La Coquette et une autre ville Camerounaise à Paris, nos organisations des Droits de l’Homme et la Coalition de l’opposition politique démocratique devraient convaincre ces #Partenaires sur la priorités des intérêts du Peuple Centrafricain sur ceux égoïstes, criminels et mafieux d’un président de la République totalement déméritant à mettre au ban de la Société des Hommes, soutenu par un Gouvernement de la Centrafrique décadent et tout autant criminel.

Dans un pays normal, avec des hommes intègres et dignes, portant l’intérêt de la Nation, même en construction, depuis ce matin, après que le Premier ait reçu l’équipe du Procureur Général près la Cour d’Appel de Bangui, un Premier ministre, ici en l’occurrence Ngrebada Firmin, devrait faciliter toute manifestations de vérité sur Ndélé en limogeant ceux qui se bombent les muscles s’imposant dépositaires de l’Ordre public. Faciliter la manifestation de la Justice consiste à limoger des ministres responsables de Groupes Armés impliqués dans les massacres de N’DÉLÉ (Gilbert Hamza Toumou DEYA, Herbert Gontran DJONO-AHABA ) en intelligence avec d’autres identifiés que sont Arnaud DJOUBAYE-ABAZENE, Henri WANZET…

Dans la même foulée, ce Premier ministre aurait fait de même avec d’autres criminels réputés et reconnus par toute la Nation que sont ALI NDARASSA, ABASS SIDIKI et autres… Y compris tous les autres impliqués dans les crimes de masse et crimes contre l’Humanité qui gangrènent ce Gouvernement et les différents Cabinets du Gouvernement.

MAIS LE PLUS SIMPLE NE SERAIT-IL PAS QUE LUI-MÊME FIRMIN NGRÉBADA RENDE SON TABLIER ?

Ne désespérons pas, nous y sommes à deux pas de cette victoire du Peuple contre nos oppresseurs. Restons debout et vaillants !

Poursuivons le combat !

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire