Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : une chape de plomb s’abat sur la ville de Bangui

CENTRAFRIQUE: ⛔️UNE CHAPE DE PLOMB S’ABAT SUR LA VILLE⛔️

Avec l’effet BOZIZÉ, il se confirme donc que Bangui vit dans la peur, plus chez les #Zautorités que parmi la population.

Après le déclenchement de l’#OpérationDongoYongoro, une chasse à l’homme prenant pour cibles tous les opposants, civils comme militaires, avec son volet constitutionnel matérialisé par le projet de révision constitutionnelle, le président de la République, Faustin Archange Touadera, s’attaque à son Petit-peuple, constatant à son grand mécontentement les effets pervers de cette chasse à l’homme, qui s’exprime par la montée en flèche de la popularité du Général François BOZIZÉ YANGOUVONDA.

Depuis hier, dans le 2è arrondissement de Bangui La Coquette, le quartier #Lakouanga est quadrillé, par les Gardes présidentiels déguisés en Gendarmes et Policiers. Il se confirme que le Coiffeur Petit Ben-Zvi est recherché par la Sécurité présidentielle pour avoir reçu en son Salon, sis avenue B. BOGANDA, à deux pas du célèbre Bar-Dancing #Mbiyé, l’ancien président de la République François BOZIZÉ.

Le passage du Général François BOZIZÉ YANGOUVONDA, le 02 mai 2020, au quartier Lakouanga, où il y est allé se faire coiffer, a suscité, dès le lendemain, l’ire de Faustin Archange Touadera, manifestée par cette levée de boucliers du régime en place contre les jeunes taxis-motos, qui l’ont ovationné et escorté par dizaines de l’avenue BOGANDA jusqu’au siège du Kwa Na Kwa, avenue de l’Indépendance.

Résultats? Le lendemain, dimanche, 03 mai 2020, le Centre-ville a été bouclé. Et depuis les motos taxis sont traqués, persécutés. Leur liberté de circulation entravée, interdits d’accès aux 1er et 2è arrondissements alors qu’ils ne l’étaient qu’au Centre-ville. Certains sont tabassés en pleine circulation par les Policiers, etc. Çà frôle la folie !

A telle  enseigne que le Gouvernement de la Centrafrique s’est attaché les Services du #Délégué des motos taxis. Sur les ondes de RADIO CENTRAFRIQUE, bien loin de se plaindre des actes de tortures et autres entraves subis par ses collègues, ce syndicaliste s’est fendu de menaces les concernant, exigeant de chaque famille << de #TirerLesOreilles à leur enfant pour le fait d’avoir acclamé l’ancien président François Bozizé>>.

Telle est la fureur d’un Petit Prince qui s’abat sur ses pauvres sujets, constatant qu’ils lui indiquent une porte honorable de sortie, qu’il se refuse à franchir. Et si lui, le Petit Prince l’a si bien compris, ceux qui amusent la galerie du ridicule en appelant leurs compatriotes à ne pas confondre curiosité et popularité devraient s’entretenir avec un psychiatre afin de réaliser qu’il est plus qu’urgent de soigner Faustin Archange Touadera #NotreBienAimé.

Ainsi va Bangui La Coquette, par ces temps grisâtres.

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

https://www.facebook.com/henri.grothe.9/videos/2785145398250415/

Related posts

Laisser un commentaire