Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Hué par une foule de badauds au PK 12, le Gangster de Bangui lâche ses abeilles à l’assaut de Sassara

CENTRAFRIQUE: DONGO-YONGORO, FAUSTIN ARCHANGE TOUADÉRA A EU TRÈS PEUR CETTE FIN DE JOURNÉE, PK10, LIEU-DIT SASSARA-POLOKO

Très curieux ce que vient de commettre Faustin Archange Touadera, à travers ses Gardes Présidentiels, comme bévue monumentale…
Aux motifs que son cortège aurait été hué par la foule des badauds et menacée, tenu en respect, pointé, par un élément armé en treillis, debout à l’entrée de #Sassara, le président Faustin Archange Touadera, une fois en sécurité chez lui, trois heures plus tard, 21h locale Bangui, vient d’envoyer une patrouille de six véhicules, pour patrouiller dans le secteur.
Signalés depuis le Croisement du 4è Arrondissement, ces six véhicules ont pénétré le secteur du PK10, par l’ancien #ORSTOM, pour se retrouver à #Voundamballa, avec un crochet vers l’îlot des Bozizé puis une des résidence du ministre Henri Wanzet.
Retrouvant la Route nationale, ils ont pris la direction de Bangui La Coquette pour stationner au #BARC, en attendant peut-être la suite des événements.
Pourquoi alors le Président de la République Centrafricaine n’avait-il pas saisi l’opportunité de détendre l’atmosphère, en donnant l’ordre de faire ralentir son cortège, comme l’avait ordonné le Général François BOZIZÉ YANGOUVONDA, à ses hommes. Ils auraient pu stopper, pour faire un peu la causette entre responsables Centrafricains et donner à voir aux badauds qu’ils ne seraient pas chien et chat.
Mais voilà, au lieu de s’en prendre à ses éléments qui n’ont pu lui éviter ce couac sécuritaire, Faustin Archange Touadera vient encore de faire monter la tension de plusieurs crans dans le secteur #Sassara_Poloko.
Où sont partis les éclaireurs de l’avant escorte, qui auraient dû baliser l’axe et sécuriser son déplacement. N’est-ce pas là où le bas blesse ?
Moi, président de la République, je n’aurais certes pas tolérer ce couac sécuritaire, dans mon déplacement. Et dès ce soir, j’aurais limogé les deux directeurs généraux de ma Sécurité présidentielle plus les deux ou trois autres responsables escortes, même à peine nommés.
Ce qui ne m’aurait pas empêché de profiter de cette occasion malencontreuse pour démontrer à la population que réellement…je n’en veux pas à mon aîné #Kangara, comme Faustin Archange Touadera se plaît à le dire dans certains milieux, sans se gêner. N’était-ce pas l’occasion politique, en OR, de séduire l’opinion, en le prenant à témoin que d’envoyer, trois heures plus tard une patrouille dans le secteur terroriser les riverains ?
Voilà que toute cette partie Sortie-Nord de Bangui est en alerte maximale…
Bonne soirée, #FaustinLaGaffe !

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire