Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Des femmes de la cité Jean 23 à Bangui créent des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit dénommées « AVEC »

Plusieurs femmes reparties en trois groupes ont mis en place les Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit en sigle AVEC du 4è arrondissement de Bangui. C’est une nouvelle forme de tontine améliorée d’entraide et de solidarité qui vise à asseoir l’autonomie de la femme et de réduire la pauvreté. Les emprunts sont uniquement fondés sur les économies des membres du groupe, sans apport d’argent extérieur.

Ces femmes ce sont réunies le 28 mars 2020 à l’initiative de Fabrice NZABBA BHE, potentiel candidat aux législatives dans le 2è circonscription du 4è arrondissement de Bangui pour le compte du parti #MCU (Mouvement Cœurs Unis).

Les bénéficiaires ont suivi durant toute la journée du samedi 28 mars 2020 une formation sur les tontines améliorées dispensées par des experts en la matière. La formation s’est déroulée dans un lycée privé de la Cité Jean 23.

Les participantes ont été édifiées sur l’historique de l’AVEC. Les Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit ont été créées en 1991 comme une initiative pilote mise en œuvre dans le district de Maradi, dans le sud du Niger. Les AVEC sont implantées en Centrafrique par la #FAO en 2007en commençant par la ville de Obo à l’extrême-est de la République Centrafricaine.

La qualité des membres et le mode d’épargne et de crédit ont été enseignés aux bénéficiaires.

A la fin de la formation trois AVEC sont mises en place et les premiers épargnes sont faits par les trois AVEC.

L’AVEC est une micro finance informelle mais appuyées par plusieurs ONG internationales pour renforcer les membres à développer leur potentialités à travers des activités génératrices de revenus (AGR).

Colette, l’une des bénéficiaires a exprimé sa satisfaction au sortir de la formation : « Je suis contente de la formation sur la tontine améliorée, cela va nous permettre de nous s’entraider par la mise en pratique des acquis de la formation »

L’AVEC n’a pas un fonctionnement rotatif. Selon les normes, l’AVEC est régie par un règlement intérieur élaboré par ses membres et se déroule sur un cycle de 9 mois. A chaque réunion hebdomadaire, les membres versent leur cotisation à la caisse de solidarité et achètent des parts (épargne). A partir du 3ème ou 4ème mois, l’AVEC permet aux membres qui en font la demande de souscrire un crédit avec intérêt (entre 5% et 10% par mois sur 3 à 4 mois) d’un montant maximum trois fois supérieur à l’épargne totale de la débitrice. A la fin de chaque cycle, tous les crédits sont remboursés, et toutes les épargnes et bénéfices sont distribués aux membres au prorata du nombre de parts détenues.

Pour comprendre la mécanique de ces associations d’épargne Villageoise et de crédit, en voici les fondamentaux :

Economies : 

Cette méthode porte sur l’épargne, et non le crédit. Les membres se réunissent une fois par semaine et mettent leur argent dans une caisse commune. L’épargne individuelle mise en commun dans une caisse peut être retirée à tout moment pour un achat ou un investissement mais fonctionne aussi comme une assurance ou une protection pour les moments difficiles. A une date convenue à l’avance, les contributions seront redistribuées (y compris les intérêts) à tous les membres individuels, proportionnellement à leur épargne de départ.

Prêts modiques :

Les membres peuvent emprunter de l’argent au fonds du groupe, mais pas plus de trois fois le montant de leur épargne de départ. Cette restriction est souvent convenue pour éviter les emprunts trop élevés par rapport aux capacités individuelles de remboursement, mais également pour encourager l’épargne.

Conditions flexibles :

Les conditions de remboursement des taux d’intérêt et des emprunts sont négociées au sein même des groupes. La pression exercée par les pairs contribue à des taux de remboursement frisant les 100 %, tandis que la solidarité au sein du groupe garantit un certain degré de flexibilité vis-à-vis du remboursement, dans le cas où un membre se retrouve en situation de crise.

Taux d’intérêt décidés par les membres :

Les membres s’accordent sur les taux d’intérêt idéaux pour permettre la croissance du fonds, au bénéfice de tous les membres au moment de la redistribution des fonds.

Transparence :

Toutes les transactions se font devant tous les membres au cours des réunions hebdomadaires empêchant ainsi toute gestion extérieure visant le détournement de fonds dans le dos des autres membres. L’argent dans la caisse est compté au début de chaque réunion, et il est demandé à tous de se souvenir du montant avant que les trois serrures de la caisse ne soient refermées. Trois personnes détiennent une des 3 clés qui ferment la caisse et une 4ème garde la caisse jusqu’à la prochaine réunion. Ces procédures garantissent donc une transparence totale.

Fabrice NZABBA-BHE, au-delà des ambitions électorales, réaffirme son engagement à poser des actes citoyens pour l’émergence de la de la 2è circonscription du 4è arrondissement de Bangui.

Husseini Mahamat

Lu Pour Vous

La rédaction

 

 

 

Related posts

Laisser un commentaire