Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique-Covid-19 : Les autorités recherchent activement près d’un millier de contacts suspects

La pandémie du nouveau coronavirus qui ravage le monde depuis la fin de l’année dernière continue de faire des victimes. Le continent africain légèrement touché par cette pandémie de Covid-19, compte de plus en plus de nouveaux cas. La République centrafricaine, en plus des mesures de restriction et face à la vitesse de la propagation, vient de mettre en place une cellule de suivi de personnes ayant été en contact avec des cas confirmés.

Après l’annonce officielle du premier cas de contamination au Covid-19 en République centrafricaine le 14 mars 2020, des mesures sanitaires ont été prises par les autorités du pays afin de freiner son expansion. Sauf qu’après la mise en place de ces premières dispositions, le nombre de cas recensés positifs est passé de 1 à 6. C’est dans cette optique que le gouvernement, dans une allocution du chef de l’Etat prononcée le 26 mars 2020, a énuméré plusieurs restrictions allant de la fermeture des écoles, des bars-dancing, des lieux de cultes en passant par la suspension des vols internationaux à l’aéroport international Bangui Mpoko pour une durée de 15 jours renouvelable si nécessaire.

Ces nouvelles mesures drastiques ont été prises pour contrer la prolifération du covid-19 dans tout le pays. Avec 6 cas positifs officiellement déclarés, les autorité de Bangui craignent une montée du nombre de personnes infectées. Pour aller encore plus loin dans les initiatives, une cellule de suivi a été mise en place par pour recueillir des informations auprès des personnes ayant été en contact directement ou indirectement avec les cas confirmés.

« Nous avons mis en place une cellule de suivi de contacts. Et avec les mesures contraignantes qui consistent déjà à suspendre tout vol sur le sol centrafricain, nous pourrions nous focaliser uniquement sur les cas qui se trouvent ici en RCA. Nous avons recruté, formé et déployé plus d’une centaine de personnes qui vont aller dans les ménages à la recherche de ces cas contacts » a affirmé Docteur Maurice Bawa, Coordonateur du Centre d’opérations d’urgence de Santé publique.

Cette initiative louable peut porter fruit et sauver beaucoup de vies car elle consiste à être à l’avant garde de la propagation du virus sur toute l’étendue du territoire. « Nous avons identifié plus de 800 contacts et procédé au dépistage d’une cinquantaine d’entre eux à l’Institut Pasteur de Bangui, heureusement, tous ont été testés négatifs » a annoncé Dr Bawa appelant les personnes mises en quarantaine à respecter le délai de confinement afin de « sauver des vies ».

Pendant que le pays ne dispose pas de moyens sanitaires pour faire face à une épidémie, les autorités insistent sur les mesures édictées par le gouvernement pour une meilleure prévention face à ce fléau.

 RNL

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :