Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : « Covid -19 »: enfin il se prononcera demain sur les mesures à prendre !

Centrafrique – Coronavirus : « Des décisions sont prises ! » a rapporté le Ministre Maxime Kazagui

Le Centrafrique a enregistré son 5e cas de covid-19 confirmé dans la soirée du 24 mars 2020 par l’Institut Pasteur de Bangui. Une info qui alarme la population. Et face au bilan macabre de cette pandémie, le rjdh.org a noté que « la communication sur les personnes guéries est effacée par les bilans des morts qui, eux, sont mis en avant. Mais savez-vous qu’il y a plus de chance de guérir que de mourir du coronavirus ? » avant d’ajouter qu’« une létalité de moins de 5% veut dire que sur 100 personnes qui attrapent la maladie, moins de 5 peuvent en mourir.

Incivisme :
Plusieurs observateurs et surtout ceux des médias ont dénoncé l’attitude des centrafricains face au coronavirus. C’est le triste constat fait par le journaliste Vianney Ingasso :« En dépit des consignes du Ministère des Finances et du Budget, devant encadrer la perception des salaires dans les banques ce jour, même les fonctionnaires ont foulé aux pieds ces principes simples mais salutaires. L’incivisme un autre défi dans cette lutte contre le #Corona_virus ».

L’Institut Pasteur de Bangui se prononce sur le traitement a base de chloroquine:
Puis, l’Institut Pasteur de Bangui a clarifié sa position dans le débat sur la chloroquine. « En Afrique, c’est la ruée vers les officines pour se procurer de la chloroquine ou son dérivé HCQ, plus connu sous le nom de Plaquenil. Or le médicament présente une certaine toxicité et des effets secondaires lui interdisant d’être administré sans contrôle médical. En France l’hydroxychloroquine est placée dans la catégorie 2 des substances vénéneuses », a prévenu le laboratoire français. Il a rappelé que « l’OMS met en garde et condamne l’usage de médicaments sans preuve de leur efficacité ».
Cependant, dans un communiqué posté sur Facebook, la Coalition Beafrika Engagée « appelle les autorités du pays à revoir les conditions de confinement qui ne cadre pas à nos réalités économiques et sociales et à encourager nos médecins, chercheurs à tester la Chloroquine et l’Azithromicine proposées comme remèdes contre le #Covid-19 par le Médecin français Didier Raoult ».

Et, pour lutter efficacement contre cette maladie, « l’Eglise catholique envisage la suspension des messes et la fermeture des écoles catholiques jusqu’à nouvel ordre. Le #conseil_permanent de la conférence épiscopale centrafricaine (#CECA) se réunit ce mercredi 25 mars 2020 à l’archevêché de Bangui pour entériner la décision de suspendre les activités dans les paroisses et les écoles », a mentionné Lanoca.

L’Armée prête d’appuyer la lutte contre la pandémie :
Aussi, les Forces Armées Centrafricaines sont en état d’alerte pour porter secours à la population, c’est qu’à signalé radiondekeluka.org. « Les médecins militaires sont mobilisés par Marie Noëlle Koyara, ministre de la Défense et préparés à soutenir les hôpitaux en cas d’un éventuel débordement ».
Alors, face à toutes les propositions sur la stratégie de lutte contre le virus, le Président Faustin Archange Touadera s’adressera demain, 26 mars à la Nation : « Des décisions sont prises ! » a prévenu le Ministre de la Communication et des Média, Maxime Kazagui.

Fleury Venance Agou

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :