Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : M. Touadéra, libérez Fari Tahéruka Shabazz !

CENTRAFRIQUE : LIBÉREZ SHABAZZ !!! LE CAS FLAGRANT DU PRISONNIER POLITIQUE F.T.#SHABAZZ

Le Président Abdou Karim Meckassoua a tenu une conférence de presse ce jour le 09 mars 2020 au siège du chemin de l’espérance pour se pencher personnellement sur le cas du prisonnier politique #Fari #Teheruka #Shabazz. Plusieurs dizaines de sympathisants,militants et autres personnes épris de justice avaient fait le déplacement pour écouter le député du 3ème arrondissement de la ville de Bangui sur l’#arrestation #arbitraire de Shabazz reconnu comme tel par le droit centrafricain.

Shabazz est, en effet, victime d’une injustice flagrante, car ayant confiance en la justice de son pays, cet activiste politique a porté plainte sur conseil de son avocate, et , contre toute attente, l’objet de sa plainte a été ignoré sur ordre du vice-président de l’Assemblée Nationale pour le maintenir dans les locaux de la #cns puis transféré à la tristement célèbre maison d’arrêt de Ngaragba.

Ainsi donc,  Shabazz est prisonnier politique de Mapenzi et du #clan au #pouvoir,pour le #museler. Parce qu’il dénonçait la corruption qui gangrène la maison du peuple et le symbole de la démocratie en Centrafrique, la mauvaise gouvernance et l’impunité, érigées en mode de gouvernance,il est injustement mis aux arrêts et écroué à Ngaragba. L’affaire de Shabazz a fini par dépoussiérer plusieurs cas similaires de victimes d’injustice qui croupissent à Ngaragba depuis plusieurs mois pour certains et plusieurs années pour d’autres sans procès au préalable, totalement ignorés en prison dans des conditions inhumaines.

Il faut aussi le rappeler,dans une requête dûment adressée par le conseil de Shabazz au procureur de la République,il a été mentionné le fait de menace de mort proférée par Jean Symphorien Mapenzi à l’endroit de Shabazz avec une bande sonore à l’appui, clairement certifiée.  La plainte déposée contre Mapenzi,conformément au droit,n’a été suivi d’aucun effet, et c’est donc la loi du plus fort qui domine au détriment de la justice.  Shabazz étant arbitrairement détenu doit être libéré #sans #condition,les personnes éprises de justice se joignent au Chemin de l’Espérance du président Abdoul Karim Méckassoua pour que la justice soit équitablement valable pour tout le monde.

Lu Pour Vous

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :