Select your Top Menu from wp menus

RDC/CENTRAFRIQUE: François Beya roule-t-il pour Faustin Archange Touadéra?

Commerce de pierres précieuses, jets privés, le conseiller spécial en matière de sécurité du président Félix Tshisekedi est très actif en Centrafrique, où on le soupçonne de soutenir Faustin Archange Touadéra dans la course à sa réélection.

François Beya, le « monsieur sécurité » du président Félix Tshisekedi, n’est pas un inconnu dans la capitale centrafricaine. Mais c’est surtout son chargé de mission, Théo Zambrota Osembe Katshunga, que l’on croise beaucoup à Bangui. Cela fait plusieurs années que François Beya se fournirait en pierres précieuses “dans de petites réserves de Birao et Berbérati”, selon des sources politiques et sécuritaires centrafricaines. Un négociant d’origine libanaise, du nom de Mazen, dont le bureau se situerait près de la résidence de l’ambassade du Congo-Brazzaville, servirait d’intermédiaire.

Jet privé
Mais au-delà de ce commerce juteux, ce sont les liens entre François Beya et l’actuel président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, qui font grincer des dents à Bangui. Le conseiller de Félix Tshisekedi se rend fréquemment en jet privé dans la capitale centrafricaine, comme le 23 février dernier, accompagné d’un sénateur et de son fidèle chargé de mission. Depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi et la nomination de François Beya à la présidence, les relations se sont considérablement renforcées avec le président centrafricain. A Bangui, on affirme que Beya roule pour Touadéra, et milite pour sa réélection.

Soutien politique…et financier
De nombreux acteurs politiques centrafricains ont d’ailleurs été approchés fin février par le conseiller spécial de Tshisekedi pour qu’ils renoncent à se présenter à la présidentielle de décembre 2020. Et si Beya assure un lobbying politique, son soutien est aussi financier. Certains voyages présidentielles en jet de Faustin Archange Touadéra seraient payés directement par François Beya. Dans le petit milieu politique centrafricain, où tout le monde se connaît, ce soutien interroge : “Félix Tshisekedi est-il au courant du lobbying pro-Touadéra de François Beya ? Et l’argent des jets privés est-il celui de Beya ou du contribuable congolais ?”.

Coopération militaire
Les excellentes relations entre Félix Tshisekedi et Faustin Archange Touadéra ne sont un secret pour personne. Le président congolais a été un des rares chefs d’Etat à se rendre en visite officielle à Bangui le 1er décembre 2019. Hasard ou coïncidence, le conseiller spécial en matière de sécurité François Beya a été décoré à cette occasion de l’Ordre national du mérite centrafricain. Des relations au beau fixe, doublées d’une coopération militaire fructueuse. La RDC est le pays qui forme le plus d’officiers centrafricains, devant la Chine. La ministre de la Défense centrafricaine s’est rendue récemment à Kinshasa. 28 militaires centrafricains ont été formés l’année dernière en RDC. Ils sont désormais 48 depuis le mois de février.

Présidentielle sous tension
Le président Tshisekedi a en effet tout intérêt à ce que son homologue centrafricain soit réélu en décembre prochain. Mais ce soutien officieux de François Beya commence à faire tousser la classe politique centrafricaine, alors que la présidentielle s’annonce tendue avec le retour des présidents Bozizé et Djotodia à Bangui à moins d’un an des élections. Certains demandent une clarification et ne veulent pas de soutien “en sous-marin” de Kinshasa dans la campagne électorale centrafricaine.

Christophe RIGAUD – Afrikarabia

[http://afrikarabia.com/…/rdc-francois-beya-roule-t-il-pour…/]

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :