Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : la vérité sur l’affaire des « faux passeports diplomatiques »

LA VÉRITÉ SUR L’AFFAIRE DES « FAUX PASSEPORTS DIPLOMATIQUES »: HAROUNA DOUAMBA, DE SON VRAI NOM <<DOUMBIA>> A LA MANŒUVRE, PAR AILLEURS AMI PERSONNEL OU PETIT AMI DE SYLVIE BAÏPO.

Tout ce qui a été raconté à ce sujet jusque-là n’est qu’un enfumage. Ci-après, la chronique de l’affaire.

UN INVESTISSEUR IRANIEN AU PROFIL DOUTEUX.

Acte1) MONSIEUR DANTISM SHARAM DE NATIONALITÉ IRANIENNE EST SIGNATAIRE D’UNE CONVENTION AVEC LE MINISTÈRE CENTRAFRICAIN DE LA SANTÉ PUBLIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES HÔPITAUX À BANGUI. C’EST À CET EFFET QUE M. SHARAM SE RAPPROCHE DE M. SEKODE, MINISTRE DÉLÉGUÉ AUPRÈS DU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, DONT IL SOLLICITE LA NOMINATION COMME AMBASSADEUR DE LA RCA DANS UN DES PAYS DE L’EUROPE CENTRALE, PUIS LA DÉLIVRANCE D’UN PASSEPORT DIPLOMATIQUE ET ENFIN, UNE LETTRE DE MISSION L’AUTORISANT À ORGANISER UNE CONFÉRENCE DES DONATEURS EN BELGIQUE. CE À QUOI LE MINISTRE SEKODE RÉPOND PAR UNE FIN DE NON RECEVOIR.

Acte2) DEVANT CE REFUS, UN AMI CENTRAFRICAIN DE M. SHARAM LE CONDUIT À <<HAROUNA DOUMBIA alias DOUAMBA>> QUI FAIT DÉLIVRER UN PASSEPORT AUTHENTIQUE À M. SHARAM, SIGNÉ DES MAINS DE Mme SYLVIE BAÏPO TEMON ELLE MÊME, SUITE À UN VERSEMENT D’UNE RANÇON DE 7 MILLIONS DE CFA POUR L’ENSEMBLE DES SERVICES SOLLICITÉS PAR M. SHARAM, PUIS DES COMMISSIONS SUR LES FONDS À RÉCOLTER.

Acte 3) M. SHARAM, IGNORANT TOUT DU FONCTIONNEMENT DE L’ADMINISTRATION CENTRAFRICAINE, RENVOIE SOUS PLI FERMÉ, SON PASSEPORT DIPLOMATIQUE AU MINISTRE DÉLÉGUÉ AUPRÈS DU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (son interlocuteur initial) POUR Y ÉTABLIR UNE NOTE VERBALE D’AUTHENTIFICATION AFIN DE RENDRE CRÉDIBLE LEDIT PASSEPORT AUX YEUX DE SES DONATEURS. CE FUT LE VENDREDI 28 FÉVRIER. LE MINISTRE SEKODE, DÉCOUVRANT UN PASSEPORT DIPLOMATIQUE SIGNÉ DE SON CHEF HIÉRARCHIQUE, ÉMET DES SOUPÇONS ET ORDONNE LA VÉRIFICATION À SON CHEF DE CABINET. LE PASSEPORT DE M. SHARAM EST RETENU, POUR CAUSE D’ABSENCE DU CHEF DE SERVICE DES PASSEPORTS. LA MINISTRE BAÏPO ET SON GANG PERÇOIVENT DANGER IMMINENT, ET… PANIQUE DANS LA TANIÈRE DES RIPOUX.

Acte 4) LE LUNDI 02 FÉVRIER, HAROUNA DOUMBIA alias DOUAMBA ENTRE EN SCÈNE. IL INSTRUMENTALISE LES FORCES DE L’ORDRE, ET LE CHEF DE CABINET DU MINISTRE DÉLÉGUÉ REÇOIT UN APPEL PRÉTENDUMENT DE LA CNS, LUI DEMANDANT DE RAMENER LE PASSEPORT DE M. SHARAM POUR VÉRIFICATION D’IDENTITÉ. CHEMIN FAISANT, HAROUNA DOUMBIA alias DOUAMBA DÉCLENCHE SON STRATAGÈME ET FAIT ARRÊTER LE CHEF DE CABINET DU MINISTRE DÉLÉGUÉ EN POSSESSION DUDIT PASSEPORT. IMMÉDIATEMENT, HAROUNA DOUMBIA alias DOUAMBA ALERTE LES MEDIA ET LA COMMUNICATION EST DÉCLENCHÉE AUTOUR DE L’AFFAIRE.

Acte 5) PENDANT CE TEMPS, HAROUNA DOUMBIA alias DOUAMBA ET SA PETITE AMIE DE MINISTRE SYLVIE BAÏPO FONT EXFILTRER M. SHARAM QUI DE NOS JOURS SE TROUVE À ZÜRICH EN SUISSE….

IL CONVIENT DE NOTER QUE HAROUNA DOUMBIA alias DOUAMBA EST LUI AUSSI PORTEUR D’UN PASSEPORT DIPLOMATIQUE CENTRAFRICAIN SIGNÉ PAR SA PETITE AMIE DE.MINISTRE BAÏPO…

AFFAIRE À SUIVRE.!!!

LU QUELQUE PART.

Related posts

Laisser un commentaire