Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Touadéra fait bâillonner le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga

Selon RNL,  dans un article publié ce mardi 3 mars 2020 sur son site et intitulé « le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga dénonce les conditions de vie à l’intérieur du pays », l’Archevêque Métropolitain de Bangui son éminence Dieudonné Cardinal Nzapalaïnga s’insurge contre la dégradation des routes.  « Ne faites pas le magicien pour venir avec un discours mensonger tromper le peuple. Soyons honnêtes, si vous n’êtes pas en mesure de construire les ponts, les écoles, de pouvoir proposer des lois, ne vous engagez pas à mentir et si vous le faites, cela veut dire que l’esprit de Dieu n’est pas en vous », a martelé le prélat. Fort étonnement, quelques minutes plus tard, la bande sonore de cette sortie du soldat du Christ n’est plus accessible et disponible. A la demande de l’association des malfaiteurs au pouvoir à Bangui, selon nos sources, nos confrères du RNL ont été obligés de retirer la bande sonore de la circulation.

Ainsi donc, après avoir fait pirater et censurer « La Voix des Sans – Voix », le 8 octobre 2018, suite à la tentative d’enlèvement et d’assassinat de son directeur de publication, le 1er octobre 2018, dans l’enceinte de la rédaction du journal « Le Démocrate », à son passage en clandestinité pendant plus de 10 mois, et après l’avoir finalement contraint à l’exil, à cause de ses publications et articles dérangeants et jugés trop gênants, Touadéra et les siens veulent maintenant imposer le silence à tout le peuple centrafricain et bâillonner le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga.

« SILENCE, FAUSTIN ARCHANGE TOUADÉRA VEUT NOUS BÂILLONNER !

Nous comprenons maintenant pourquoi, Radio Ndeke Luka – Fondation Hirondelle a été obligée de supprimer sa bande sonore mise auparavant en ligne:
<< Il est par ailleurs à déplorer la déclaration de certains membres du clergé qui, au lieu de s’occuper de leurs affaires pastorales, s’immiscent dans le jeu politique de l’opposition et se laissent instrumentaliser contre le pouvoir en place qui déploie des efforts inlassables pour sortir le pays des affres de la crise qu’elle a connue.
En effet comment comprendre que le Cardinal NZAPALAINGA tienne un discours truffé d’accusations injustifiées contre le gouvernement qu’il accuse d’avoir détourné les fonds alloués à l’entretien de certains axes routiers du pays. En a-t-il les preuves ? Non le rôle de l’église n’est pas de nourrir les querelles politiciennes mais d’œuvrer à la cohésion nationale (Cf. Accords de LATRAN de 1929 qui précise la séparation entre le pouvoir temporel et le pouvoir religieux).
Nous rappelons au passage que la plateforme religieuse dont fait partie le Cardinal NZAPALAINGA a reçu des milliards pour soutenir les centrafricains dans le contexte de crise que le pays connait. Qu’est-ce qui a été fait de ces importantes sommes d’argent ? En a-t-on fait un compte rendu de la gestion ? Nous nous réservons le droit de revenir sur les dérives de la gestion de ces fonds ultérieurement au vu des agissements du leader catholique que nous observons ces derniers temps.
Il faut laisser la politique aux politiciens.>>

Post: https://www.facebook.com/mediacentrafricain/posts/1402516199927998
Et le #Cancre d;oser signer en Latin, « VERBUM ES SALUS »

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire