Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Inquiétude face à la montée de l’insécurité dans la Mambéré-Kadéï et l’Ombella Mpoko

La montée de l’insécurité dans la Mambéré-Kadéï et l’Ombella Mpoko inquiète la population et fait réagir les élus de ces régions. Des hommes armés assimilés aux éléments des 3R d’Abass Sidiki envahissent depuis plusieurs semaines une partie de la Mambéré-Kadéï et de l’Ombella-Mpoko. Cette présence des hommes en arme n’est pas sans conséquence et les élus s’alarment des violences ayant fait déjà des morts parmi la population civile. Ils appellent le gouvernement à prendre sa responsabilité pour assurer la sécurité de la population.

La présence de ces hommes armés assimilés aux éléments des 3R sème la psychose au sein des habitants des régions précitées. Face à de nombreuses plaintes venues de leurs circonscriptions respectives, ces élus appellent le gouvernement à contraindre les groupes armés à respecter leurs engagements dans le cadre de l’accord de paix du 6 février 2019. « Ils ont attaqué la population, il y a eu des tueries, il y a eu deux morts et des blessés. Nous voulons porter un message fort pour que l’exécutif puisse arrêter cette hémorragie » a lancé Timothée Bengba, député de Yaloké 2 dans l’Ombella Mpoko.

La situation est d’autant plus confuse dans la sous-préfecture de Gadzi. Pour Martin Boungueze, député de cette localité, il est inadmissible que la population continue de souffrir à cause des  agissements des groupes rebelles.  » J’ai demandé et insisté qu’il y ait une équipe des FACA dans cette localité pour protéger la population. Mais personne nous écoute. Il veulent que les gens meurent comme ci ce sont les morts qui iront les voter «  a-t-il déploré.

Le porte-parole des 3R joint au téléphone par Radio Ndeke Luka ne reconnaît pas les faits reprochés à ce mouvement. Pour lui, les 3R sont dans une « logique de paix et de cohésion sociale ».

Depuis plusieurs semaines, les localités de Carnot, Gadzi, Baoro et Yaloké font l’objet d’incursion d’hommes armés mettant à mal la sécurité de la population et l’économie essentiellement axée sur l’exploitation des ressources minières.

Source : RNL

Related posts

Laisser un commentaire