Select your Top Menu from wp menus

Tchad/Centrafrique : la tête de Bozizé mise à prix par Déby ?

Zackaria Garba est un officier de renseignement de B2 affecté en RCA (République centrafricaine). Après le retrait des éléments tchadiens de RCA, Idriss Déby a instruit Ahmed Allami pour qu’il soit maintenu au sein de la CCAC comme conseiller. Son objectif est de traquer les opposants tchadiens en exil dans ce pays, d’informer le régime sur les pratiques et faits de toute opposition naissante en Centrafrique, et d’informer aussi sur les faits du gouvernement centrafricains.

Le fameux Zackaria Garba logerait en permanence à l’hôtel LEDGEIR de Bangui. Un budget colossal est mis à sa disposition pour ses sales besognes.

C’est ainsi que depuis Bangui, en liaison avec un certain Ramadan lui aussi un officier de renseignement, ils ont organisé un rapt avec assassinat sur des commerçants. L’officier de renseignement Ramadan est domicilié à Bria en Centrafrique. Il est venu à N’Djamena pour recevoir des instructions, et repartir avec une trentaine de motos et commettre des assassinats sur des commerçants collecteurs de diamants (Al Haj Mahamat Djarat, Al Haj Ibrahim Issa, Al Haj Haroun Ngatogo).

Lesdits commerçants assassinés ont été accusés d’aider des rebelles tchadiens depuis la Centrafrique. Une fausse allégation pour déposséder de valeureux commerçants de leurs biens.

La dénonciation de ces commerçants serait l’œuvre de l’opposant centrafricain Abdoulaye Miskine gardé encore à N’Djamena. Ce dernier aurait demandé à rencontrer Idriss Déby. A la rencontre, Abdoulaye Miskine aurait informé Idriss Déby et il lui a fait comprendre qu’il peut aller les neutraliser. Prudent, Déby a instruit ses services pour effectuer la mission qui a fini par la liquidation de ces commerçants collecteurs à Bria.

Mais de l’avis d’autres sources, la mission envoyée en Centrafrique liquider ces commerçants doit aussi opérer en Libye et au Soudan. Avec un budget de 5 milliards, les tueurs à gages ont reçu l’ordre de faire feu de tout bois sur les opposants en exil. Même la tête de Succès Masra est mise à prix, tout comme l’ancien président centrafricain Bozizé.

Cette expédition est à l’origine de plusieurs assassinats sur le sol centrafricain. Elle opère de la frontière avec le Tchad et cible toute entité contre le pouvoir de N’Djamena. Les hommes d’affaires, commerçants qui opèrent en dehors du pays doivent faire attention quand ils sont résidants dans les zones limitrophes avec le Tchad, car ils deviennent des cibles faciles et vulnérables.

Quant aux opposants en exil, la prudence est de mise.

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :