Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : vers le redémarrage des travaux de construction de la cimenterie de Nzila ?

LE MINISTRE HENRI-MARIE DONDRA ECHANGE AVEC UNE DELAGATION DE LA SOCIETE JAGUAR OVERSEAS LIMITED SUR LE REDEMARRAGE DES ACTIVITES DE L’USINE DE CIMENTERIE DE ZILA

Une forte délégation de la société Jaguar Overseas Limited, conduite par son directeur général, Deepak Mathur est reçue par le ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra, ce vendredi 7 février 2020, en son cabinet. La reprise des activités de l’usine de la cimenterie de Zila, PK 11 route de Mbaiki, dans la commune de Bimbo, constitue l’ossature de cette importante rencontre.

La flambée des prix du ciment qui rend difficile l’accès à un habitat décent a été au centre des motivations des Autorités centrafricaines qui, avaient signé une convention avec la société jaguar Overseas limited dans l’optique de mettre en valeur le calcaire de Zila et de Bobassa. La construction de cette cimenterie moderne d’une capacité de production de 400 tonnes par jour, s’était estompée suite aux évènements que la RCA a connus.

« L’objet de cette visite est le redémarrage des activités de l’usine de cimenterie et de l’extraction du calcaire centrafricain, produit de base de fabrication du ciment. Je rappelle que ce projet est financé par Exim bank of India. Nous sommes sur le point de redémarrer les travaux le plutôt possible, après la tenue du conclave Inde-Afrique qui aura lieu en Inde, dans le courant du mois de mars prochain, conclave auquel, le gouvernement centrafricain est convié. Au cours de ce conclave, un accord sera signé permettant ainsi, le redémarrage effectif des travaux. Nous sommes ravis d’échanger avec le ministre des finances et du budget à ce sujet », a précisé le capitaine d’industrie, Deepak Mathur au sortir de l’audience.

Le gouvernement que dirige le Premier ministre Firmin Ngrébada, sous la très haute clairvoyance du président de la République, Faustin Archange Touadéra n’économise aucun effort pour redémarrer la machine économique centrafricaine et créer les conditions pour une vie agréable aux populations. Nous osons croire que cette usine de cimenterie qui a subi les effets collatéraux de la crise militaro politique que la RCA a endurée, va faire baisser drastiquement le prix de ce matériau pour le grand bonheur des Centrafricains qu’il s’est engagé à servir à tous les niveaux. A la faveur du dynamisme de l’exécutif, ce projet va très bientôt renaître de ses cendres. Bonne nouvelle n’est-ce pas ?

Infos Vraies-RCA/ Ministère des Finances et du Budget

Related posts

Laisser un commentaire