Select your Top Menu from wp menus

L’hélicoptère de Kobe Bryant n’était pas autorisé à voler le jour du crash

L’utilisation du Sikorsky S-76B de Kobe Bryant était limitée en fonction des conditions de vues. Étant donné les événements météorologiques le jour du crash, l’entreprise possédant l’hélicoptère ne disposait pas de l’autorisation pour faire voler l’appareil, relate le New York Times.

L’enquête sur le crash d’hélicoptère qui a coûté la vie à Kobe Bryant, sa fille Gianna et sept autres personnes est loin d’être terminée, mais certains éléments commencent à être révélés. Les mauvaises conditions météorologiques pourraient avoir joué un rôle dans l’accident. Des témoins au sol ont vu l’hélicoptère passer à travers une couche de nuages et de brouillard avant de s’écraser.

Selon le New York Times, la question ne devait pas se poser: le Sikorsky S-76B, n’aurait pas dû voler avec une météo aussi défavorable. Si l’appareil était en bon état, la société privée Island Express Helicopters qui le détenait ne disposait pas des autorisations et des certificats nécessaires de la part de la Federal Aviation Administration (FAA), en charge de la réglementation de l’aviation civile, pour voler avec ce temps.

Les pilotes devaient avoir au moins trois miles de visibilité et rester hors des nuages, selon les règles de vol à vue, pour être autorisés à voler, même si l’hélicoptère disposait des instruments permettant de faire face à de telles conditions. Si cette interdiction des autorités est avérée, la responsabilité de la société Island Express Helicopters sera à étudier. La compagnie a suspendu ses vols pour une durée indéterminée.

7sur7
Source : netafrique.net

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :