Select your Top Menu from wp menus

Il faut une approche consensuelle sur des questions touchant à la vie de la nation, selon l’ancien premier ministre Me Nicolas Tiangaye

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REÇU EN AUDIENCE MAITRE NICOLAS TIANGAYE, ANCIEN PREMIER MINISTRE
Maitre Nicolas Tiangaye, ancien Premier ministre de la transition et président du parti Convention Sociale pour le Progrès Républicain (CRPS) a été reçu en audience en fin d’après-midi du 29 janvier 2020 par le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des discussions que le Président TOUADERA a eues ces derniers temps avec les anciens Président de la République et les anciens premiers ministres.
Maitre Nicolas TIANGAYE a livré ses impressions à la presse présidentielle à la sortie de cette audience en ces termes :

« Comme vous le savez le chef d’Etat a eu à s’entretenir dans un passé récent avec les anciens chefs d’Etat et, il a jugé qu’il fallait étendre les discussions aux anciens premiers ministres. C’est à ce titre que j’ai été appelé, et j’ai échangé avec le Chef de l’Etat sur les questions d’intérêt national, sur le projet de loi qui est actuellement à l’Assemblée nationale sur le statut d’anciens Présidents de la République. Vous savez que les anciens présidents de la République méritent la reconnaissance de la nation. Donc après les fonctions, il faudrait bien que l’État les prenne en charge. Nous avons échangé sur ce point.
Et puis le deuxième point concerne l’accord de paix qui nécessite que sa mise en œuvre puisse permettre que la paix revienne dans la pays. Donc le Chef de l’Etat a voulu échanger avec les responsables du pays, ceux qui ont eu dans le passé à assumer aussi des hautes responsabilités.
C’est un entretien qui a eu lieu dans une atmosphère tout à fait cordiale et de respect mutuel. Et je pense que je ne peux qu’encourager l’initiative visant à avoir une approche consensuelle des anciens dirigeants du pays sur des questions qui concernent l’avenir de notre pays.
Je pense que la question de paix ne concerne pas que les gouvernants, c’est une question qui nous interpelle tous et si nous avons des réflexions, même si elles ne vont toutes dans le même sens, il faudrait que ces réflexions-là soient exprimées pour permettre au pays de pouvoir retrouver la paix perdue ».

La renaissance

Related posts

Laisser un commentaire