Select your Top Menu from wp menus

Marché à bétails au village Boboui : les éleveurs et commerçants accusent le président Touadéra et ses milices

Selon des informations rapportées hier à notre rédaction, le marché construit à coup des centaines de millions de franc cfa, au village Boboui situé au PK 45 sur la route de Boali, s’est transformé en un enfer pour les éleveurs et commerçants à bétail.

C’est ainsi qu’un éleveur y a été froidement abattu  le lundi 27 janvier par des hommes armés non identifiés. Cela porte à dix(10)le nombre des éleveurs froidement assassinés et des centaines de blessés en une année.

Après le transport de la dépouille mortelle au domicile du ministre délégué en charge de l’élevage  Lamido ISSA BI AMADOU et l’ inhumation de la victime à Bangui, une décision irrévocable a été arrêtée par l’ensemble des éleveurs et commerçants à bétails : celle  de quitter définitivement le marché, et d’autres parmi eux ont décidé de réorienter désormais leurs bétails vers les pays voisins  comme le Cameroun et le Nigeria.

Ce drame  vient de révéler au grand jour  la crainte de certains analystes de la vie politique  centrafricaine qui avaient pensé et soutenu  à juste titre que le concepteur de ce projet de réinstallation du marché à bétail de PK13 au pk47 n’avait suffisamment pas évalué le risque dans le contexte d’insécurité lié entre autres aux activités de transhumance et à l’absence de l’autorité de l’Etat. Du coup, cet investissement est un énorme gâchis et un investissement à perte, sans oublier le fait que des centaines de personnes vont être directement affectées, suite au départ unanimement décidé par les éleveurs et les commerçants.

Aux dernières nouvelles,  ce crime lâche et odieux aurait été perpétré par le criminel Antibalaka dénommé Marius Alias Chef de Terre, Fondateur du Mouvement « TOUADERA DOIT RESTER » TDR, coordonnateur et assassin en séries pour le compte de TOUADÉRA qui lui aurait distribué des armes de guerre, à lui et ses éléments. C’est lui qui serait responsable de cet acte crapuleux, dans le nouveau marché à bétails, inauguré à grandes pompes par son mentor, la semaine dernière. En réaction, outre leur décision de partir,  tous les éleveurs auraient demandé et exigé son arrestation et sa traduction en justice dans les meilleurs délais.

Au cas où leur demande et leur exigence n’aurait pas reçu une totale satisfaction, ils n’hésiteraient pas à réagir et à s’attaquer à la personne même de son supérieur hiérarchique le plus immédiat et direct.

Affaire à suivre….!!!

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire