Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : la France et les puissances occidentales sont des faux amis du peuple centrafricain, selon l’ambassadeur de la Russie Vladimir TOTTORENKO

LA LEVÉE DE L’EMBARGO SUR LES ARMES AU CENTRE DE LA VISITE DE TRAVAIL EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE DU PREMIER VICE-DIRECTEUR DU DEPARTEMENT D’ORGANISATION INTERNATIONALE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA RUSSIE.
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a reçu en audience en début de soirée du 28 janvier 2020 M. Mikael AGASANDIAN, Premier Vice-Directeur du Département d’Organisation Internationale du ministère des Affaires Etrangères de la Russie et Chargé du dossier de la levée de l’embargo auprès des Nations-Unies.

Venu de Moscou, le diplomate russe AGASSANDIAN était accompagné de Son Excellence Vladimir TOTTORENKO, ambassadeur de la Fédération de Russie en Centrafrique. M. Mikael est venu échanger avec le Président TOUADERA sur le contre-projet de la Russie à celui de la France visant à maintenir l’embargo sur les armes à destination de la République Centrafricaine. Cette rencontre a permis au Président TOUADERA et au diplomate russe de discuter en long et en large sur ce contre-projet russe et de définir les voies et moyens pouvant permettre à la levée totale de l’embargo.

L’ambassadeur de la Russie en République Centrafricaine a livré la substance de ces échanges avec le Président TOUADERA en ces termes :

« Vous savez qu’il y a un projet français qui est discuté hier soir aux Nations-Unies, et la Russie a distribué son contre-projet pour demander la levée de l’embargo surtout, les armes légères dont les 100 millimètre, la grenade et toutes formes de blindé qui doivent renforcer vos forces armées et leur donner beaucoup de mobilité. Mon collègue qui est le responsable du dossier centrafricain a informé le Président de notre pays pour le développement de ce sujet avec notre contre-projet. Il y a une forte coordination ici à Bangui ainsi qu’à New York avec le représentant de votre pays à l’ONU et d’autre partenaires et cela va prendre 3 ou 4 jours de travail. Mais ce qui est important c’est le fait qu’avec ce projet et les pétitions des autres membres, ça sera bien clair de savoir qui est avec le gouvernement légitime de votre pays ; qui veut la paix et la stabilité votre pays ; qui veut vous aider à réaliser l’accord de Khartoum et qui veut renforcer vos Forces armées pour rétablir le contrôle de tout le territoire de votre pays. Celui qui va voter contre le projet russe, c’est celui qui ne veut pas la paix, ni stabilité dans le pays et souhaite que la situation reste telle. Donc celui-là est contre l’intérêt de votre peuple. C’est le moment de vérité et de comprendre qui est votre ami ! »

La délégation russe a également eu une rencontre avec la ministre de la Défense et de la Restructuration de l’Armée Marie Noëlle KOYARA en vue de la livraison des équipements en armement à la République Centrafricaine. Elle a aussi rencontré la ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Étranger Sylvie BAIPO TEMON. Ces échanges s’inscrivent dans le cadre du renforcement des relations bilatérales entre la République Centrafricaine et la fédération de Russie tant sur le plan diplomatique que militaire.

La renaissance

Related posts

Laisser un commentaire