Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : « il est temps de faire le bilan de l’Accord de Paix de Khartoum », dixit le président de l’URCA Anicet Georges Dologuélé à Touadéra

LE PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE A REÇU EN AUDIENCE ANICET GEORGES DOLOGUELE, ANCIEN PREMIER MINISTRE.
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a reçu en audience en fin d’après-midi du 28 janvier M. Anicet Georges DOLOGUELE, président de l’Union pour le Renouveau de la Centrafrique (URCA). Les discussions entre le Président TOUADERA et Anicet Georges DOLOGUELE ont porté sur l’actualité socio-politique du pays. C’est en ces termes que le Président de l’URCA a donné ses impressions à la presse présidentielle à la sortie de ce tête-à-tête avec le Président de la République.

« Le Chef d’état m’a expliqué qu’après avoir reçu les anciens Chefs d’état, il avait commencé à recevoir les anciens premiers ministres. Je n’ai pas besoin de vous rappeler que je suis un ancien premier ministre. Donc c’est à ce titre qu’il m’a reçu pour échanger sur les questions de l’heure essentiellement l’application des accords de Khartoum. J’ai donné mon point de vue sur les questions de paix dans le pays ».

Interrogé sur la lecture qu’il faite de l’accord de Khartoum, l’honorable Anicet Georges DOLOGUELE a répondu par ces mots :

« Je vous dis ce que j’ai déjà dit dans une interview dans une presse internationale et les accords de paix au bout d’un moment, il faut faire une halte, faire le point sur ce qui marche, sur ce qui ne marche pas, voir comment améliorer pour devenir plus concret , ça toujours été ma position. Je pense qu’au bout d’ un an parce que bientôt nous allons avoir la date anniversaire de l’accord de Khartoum, qu’il est temps de faire le point et de faire le bilan de cet accord ».

« Je suis un homme politique donc je dois contribuer à la paix dans mon comportement de tous les jours. Pas besoin de vous dire que je suis un homme raisonnable. Donc chacun de nous dois contribuer à la paix et si on a des arguments à donner je donne à la presse, je les donne à la tribune de l’Assemblée nationale. Si le Chef d’état me reçoit bien qu’il ne m’ait pas reçu depuis 4 ans, je lui ai dit qu’est-ce-que je pensais et j’ai donné ma position sur la manière dont on devrait procéder pour améliorer les choses ».

La renaissance

Related posts

Laisser un commentaire