Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : le HCC interdit d’accès aux médias les incitateurs à la haine et aux violences

#Centrafrique : Le #HCC interdit d’accès aux médias les incitateurs à la haine et aux violences

Le Haut Conseil de la Communication (HCC) a dans un communiqué de presse en date du 20 janvier interdit d’accès aux médias tout individu qui aura à tenir des messages de haine et de violence. Aussi, seront retirés d’antenne, tous journalistes qui auront aidé leurs invités.

Le communiqué du HCC intervient à un moment où depuis le retour de François Bozize au mois de décembre dernier après son exil de l’Ouganda, des séries de dénonciation de coup d’Etat en gestion ainsi que d’attentat à la vie du Président Touadera se font presqu’au quotidien par certaines organisations proches du pouvoir.

« A compter de la publication du présent communiqué, aucun message de haine et de violence par voie de presse ne sera toléré. Tout individu qui tiendra des propos de haine et de violence sera interdit d’accès aux médias publics et privés. Les journalistes qui auront à aider leurs invités à tenir des propos de haine et de violence sur le plateau seront purement et simplement retirés d’antenne », mentionne le communiqué du HCC, signé de son Président José Richard Pouambi.

Le HCC constate et regrette à travers son communiqué que les organes audiovisuels publics et privés sont de plus en plus instrumentalisés par certaines personnalités. Ces dernières, selon le HCC, véhiculent des contenus médiatiques haineux semant ainsi le trouble et la confusion dans les esprits. De tels agissements qui jettent le discrédit sur le secteur des médias risquent de provoquer un climat de tension et la méfiance entre les citoyens.

A l’entame des échéances électorales, période extrêmement sensible, il exhorte les centrafricains à la retenue et au respect de l’autre lors des prises de parole à la radio et à la télévision. « Les violences verbales et les invectives distillées à la radio et à la télévision doivent cesser pour laisser la place à des contenus qui prônent la paix et la cohésion sociale », a conclu le communiqué.

Sans citer nommément les personnes ou organisations se livrant à ces pratiques, dans son émission hebdomadaire diffusée sur les antennes de la radio nationale, Zama Javon Papa, coordinateur du Mouvement Centrafrique debout (MCD) multiplie des attaques verbales contre le parti KNK et son leader charismatique, le général François Bozize de préparer un putsch militaire contre le régime de son ex-protégé Faustin Archange Touadera ou d’un attentat contre sa vie. C’est vers lui que ce message de manière déguisée est destiné.

Vianney Ingasso

Related posts

Laisser un commentaire