Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : l’Institut Supérieur d’Agronomie d’Afrique Centrale n’est pas un projet du gouvernement centrafricain

pose de la première pierre de l’IAC de Bangui

L’implantation de cet Institut s’inscrit dans la volonté du gouvernement centrafricain à s’engager dans les objectifs du développement durable des Nations Unies par l’éradication de la pauvreté à travers la lutte contre la faim.
 
Le Président Faustin Archange Touadéra a indiqué que l’Institut supérieur d’Agronomie d’Afrique centrale est arrivé à point nommé dans un pays où le niveau de formation supérieure en agriculture doit être relevé au moyen de la nouvelle technologie et des outils modernes.
 
« Nous sommes convaincus que cet Institut universitaire contribuera à lutter en faveur de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’amélioration des revenus et au pouvoir d’achat de nos populations », a poursuivi le Président Touadéra.
 
Le Président de la Conférence Episcopale Centrafricaine (CECA), Monseigneur Nestor Aziagbia, a pour sa part, relevé qu’à travers cet Institut, l’Eglise Universelle et celle en Centrafrique entendent apporter leur contribution pour le relèvement de la République Centrafricaine.
 
Le Directeur de l’Institut supérieur d’Agronomie d’Afrique centrale (ISAAC), Richard Philakota a réitéré que le projet de l’implantation de l’ISAAC en Centrafrique est créé en réponse aux besoins de diversification et de transformation des ressources naturelles sur lesquelles reposent la plupart des pays africains en général et en particulier la République Centrafricaine.
 
Richard Philakota a exprimé la volonté du gouvernement centrafricain de collaborer à cette tâche d’éducation et de formation du peuple d’Afrique Centrale à travers un accord-cadre signé le 9 février 2012 avec la Conférence Episcopale Centrafricaine (CECA) et l’Université Catholique de l’Afrique Centrale (UCAC).
 
Il convient de rappeler que l’Institut Agronomique Catholique de Bangui est un projet de l’église Catholique de la sous-région pour contribuer aux efforts de développement socio-culturel et économique de la République Centrafricaine.
 
ACAP

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :