Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique, de nouvelles révélations sur la présence des mercenaires venus d’Anvers à Bangui pour liquider l’ancien président François Bozizé

De folles et persistantes nouvelles révélations tendent à confirmer la présence effective sur le territoire centrafricain, notamment à Bangui, d’une dizaine (10) de mercenaires en provenance d’Anvers en Belgique. Leur mission principale : liquider physiquement l’ancien président François Bozizé dont le retour inopiné et les ardeurs politiques ont jeté Touadéra et son clan de liquidateurs de la République dans la panique et une peur sans pareil, ces derniers temps.

A ce sujet, pour être précises et claires, nos sources ont rapporté qu’en Bruxelles et à Paris, l’ambassadeur Eméry Dédé s’est plaint auprès de ses proches de n’être rien concerné par l’entreprise funeste de ces snipers qui, effectivement ont été logés à Anvers, dans la propriété privée d’un certain Firmin Ngrébada, comme ils le sont d’ailleurs actuellement, au moment où nous mettons sous presse, chez lui, à Bangui, à la Cité Ngaragba Bellevue. Et ce dernier d’aller plus loin en soutenant qu’ils ont eu leur visa à Bangui, à l’aéroport International Bangui M’Poko, et non à Bruxelles comme certaines sources voudraient bien le faire croire.

Dans cette mésaventure, ces dix (10) mercenaires sont accompagnés par le consul honoraire de la RCA en Belgique, le belgo – russe Moser, l’homme à tout faire du président Touadéra, qui présentement intra muros échangerait régulièrement avec lui. Kigali et Moscou seraient formellement opposés à cette entreprise criminelle du trio Touadéra – Ngrébada – Sarandji. Aux dernières nouvelles, le lundi 13 janvier 2020, dans l’après – midi, des miliciens à la solde du régime de Bangui et des militaires de la garde présidentielle se vantaient par anticipation d’avoir en finir avec le général d’opérette et ses proches, dans les tout prochaines 24 ou 48 heures.

Afin que nul ne l’ignore, nous avons jugé plus qu’urgent et utile de revenir sur l’article du compatriote Henri Grothe, intutilé « Centrafrique : Dix mercenaires à Bangui et dans ses environs. Mission Bozizé », publié  le 12 janvier 2020, sur sa page Facebook :

« Est-ce des Pieds Nickelés ? Côté Bruxelles-Capitale, de l’Ambassade de la République Centrafricaine à Bruxelles, après l’épisode Boris Becker et son passeport va-t-on vers une affaire criminelle de mercenariat, mêlant Faustin Archange TouaderaNgrebada FirminDaniel Emery Dede, notre Ambassadeur en poste, et dix autres pseudo opérateurs économiques actuellement en séjour à Bangui La Coquette, pour affaires bien sûr ?
Regroupés à AnversBelgique, après les fêtes de fin d’année 2019, dix (10) individus ont été hébergés au domicile de Ngrebada Firmin, aux bons soins de Mme Ngrebada Firmin. Drôle d’hommes d’affaires qui ne pouvaient se loger dans les hôtels de la place et à leurs frais. Huit (08) Européens de type Slave et deux (2) Africains de nationalité Rwandaise.
Visas à eux délivrés sur recommandation expresse de l’Ambassadeur, via Douala, les voici à Bangui La Coquette le 09 janvier 2020, à la veille de l’arrivée à Bangui de l’Ancien Chef d’État Centrafricain de Transition, Michel DJOTODIA AM-NONDROKO.
Arrivés à Douala, le 08 janvier 2020 par Brussels Airlines, les dix ont passé la nuit à Akwa Palace Hotel, pour reprendre un vol du lendemain pour Bangui. Ces dix (10) individus ne sont pas des opérateurs économiques, ils ont été recrutés pour surveiller et éliminer le Général François BOZIZÉ YANGOUVONDA.
Avant son départ pour la Fédération de Russie, Michel Mathieu SARANDJI coordonna à Bangui les préparatifs de leur venue. Des indiscrétions obtenues, l’ambassade de la Fédération de Russie à Bangui aurait marqué son opposition à ce projet macabre, appuyant plutôt la quête de l’Ancien Président BOZIZÉ YANGOUVONDA d’œuvrer à la préservation de la paix pour une véritable réconciliation nationale.
Si cinq (05) des dix mercenaires sont logés dans Bangui, la moitié serait tantôt à Béréngo, tantôt sur la Route de Damara, quant ils ne seraient pas en transit vers la Colline Bas-Oubangui. Les surveillances de la résidence de Ngrebada Firmin constituent des éléments probants.
Si l’accumulation de ces erreurs de parcours fait paraître ce projet, digne de Pieds Nickelés, il n’en reste pas moins  cependant que ces mercenaires recrutés par Faustin Archange Touadera pour assassiner François BOZIZÉ YANGOUVONDA, comme ils s’en vantaient à Anvers, si il réussissait, basculerait la République Centrafricaine dans une issue non-maîtrisée, digne d’un génocide. Ce qui aurait pu être déclenché hier avec ce que la #Touadérade manigançait pour attaquer le siège du Kwa Na Kwa, si Michel DJOTODIA AM(NONDROKO s’y était rendu. Informés de ce qui se tramait contre les deux anciens Chefs d’État, pour le grand public, le malaise diplomatique fut évoqué pour en expliquer l’annulation.
Retenez bien ceci, #BoyRabéCivilisé avait déjà pris des dispositions pour une manifestation spontanée prenant pour cible le siège du Kwanakwa Knk, sous la vigilance de #BoyRabéSauvage qui ne l’entendait point de cette oreille. Les deux anciens Chefs d’État en conciliabule auraient subi l’assaut de manifestants drogués déclenchant des hostilités qu’aucune force régulière n’aurait contenu. Une très belle occasion pour que des mercenaires frappant dans le tas puissent agir chirurgicalement sur des parties bien identifiées de cette concession privée.
Comprenez donc pourquoi l’ancien Président de la République était aussitôt parti des lieux, une fois l’annulation confirmée par le Colonel Jean-Francis BOZIZÉ.
Comprenez aussi donc pourquoi l’ancien Chef d’État de Transition a annulé tous ses autres rendez-vous républicains (Assemblée Nationale De La République CentrafricaineCatherine Samba-Panza et autres personnalités) se contentant d’exploiter son agenda personnel et familial, restreint à ses proches et anciens collaborateurs. Hôtel ledger plaza Bangui devenant tout d’un coup un camp retranché avec tous nos compatriotes #KotaBongo en alerte, armes de guerre sous le #Djellabah. Ils avaient rappliqué pour renforcer les militaires et Gendarmes triés par le Patron du Cabinet Politique Banguissois de Michel DJOTODIA AM-NONDROKO.
Puisque les mercenaires sont encore dans la ville, quadrillée par la #GardePrésidentielle et les miliciens de Faustin Archange Touadera, observons la suite des événements. #DJOTODIA parti ce matin, des individus armés non-identifiés ayant apparu, comme par hasard, depuis hier dans la Lobaye, Central African Republic, selon les déclarations radiophoniques de la Radio Centrafrique, appelant les Banguissois à la vigilance, les mercenaires en repérages économiques dans la ville et ses environs…
Observons, bien sûr, la suite des événements en #AbsurdistanTropical. »

Affaire à suivre….!

La rédaction

 

Related posts

Laisser un commentaire