Select your Top Menu from wp menus

La situation humanitaire et sécuritaire est très inquiétante à Alindao et à Mingala

La situation humanitaire et sécuritaire est très inquiétante à Alindao et à Mingala
10 janvier 2020 ; Alindao-BASSE KOTTO, République Centrafricaine

Selon les dernières nouvelles recueillies et partagées par Caritas Alindao, la ville d’Alindao a été le théâtre de violents affrontements entre les éléments de l’UPC et les forces de l’armée centrafricaine (FACA). Le bilan fait état du pillage et de l’incendie du bloc 2 du site des PDIs AFAPS et une partie du site des PDIs d’ELIM. A l’heure actuelle, certaines PDIs du site AFAPS ont trouvé refuge à l’hôpital d’Alindao et dans certaines familles d’accueil. Par contre, le site catholique accueille depuis hier certaines PDIs du site ELIM. Prises de panique, certaines PDIs du site catholique gardant encore les séquelles du drame de 15 novembre 2018 fuient vers le village Datoko (7 km d’Alindao).
Par ailleurs, les éléments de l’UPC continuent leur conquête de territoire dans la sous-préfecture de Mingala. Après la conquête et l’occupation des villages de Kollo, Kabou 3, Zounguinza, et Drochengba, le village Morouba (Mangadja) vient de tomber sous leur contrôle. Une situation qui crée d’énormes besoins humanitaires mais qui en même temps, prive les populations de ladite localité de l’accès à une quelconque assistance humanitaire vue l’éloignement et l’isolement de la zone. Affaire à suivre….
Source : Caritas Alindao.

Par Fabrice BIKOUO et Vermont SERE AKA, Bureau de communication de Caritas Centrafrique

Related posts

Laisser un commentaire