Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : « Si vous voulez me limoger, faites – le ! », dixit le général Antibalaka Maxime Mokom Gawaka au président Touadéra

Le pouvoir finissant et agonisant de Bangui a envoyé, il y a quelques jours, un Franco – Burkinabé espionner le ministre en charge du DDRR Maxime Mokom Gawaka pour le compte du président Faustin Archange Touadéra, la bande sonore de l’enregistrement à l’appui, nous ont rapporté des sources proches de la présidence centrafricaine. Informé de ce qui devait arriver, conscient des risques à courir et très bien averti, le général Antibalaka n’est pas passé avec le dos de la cuillère pour dire la vérité à son auguste hôte : « mon camp, c’est celui de mon oncle François Bozizé Yangouvondo » !

Très mécontent à la réception de la bande, le mathématicien de Boy – Rabé a immédiatement convoqué le ministre Maxime Mokom Gawaka pour un entretien. Avant de confirmer de vives voix ses déclarations, ce dernier a eu le courage de faire cette leçon de morale au président de la République centrafricaine : « Excellence, vous me convoquez maintenant, alors que c’est depuis plus de deux mois que j’attends une réponse à mes demandes d’audience, à vous adressées, en vain. Et vous me faies venir, après m’avoir envoyé Freddy ? Oui, je n’ai pas à choisir entre vous qui n’êtes pas mon parent, et François Bozizé Yangouvonda, mon oncle. Mon oncle est mon parent, c’est une question de sang. Si vous voulez me limoger, faites ! »

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :