Select your Top Menu from wp menus

Qu’a enfin dit le président Touadéra aux plus hautes autorités et responsables de toutes les institutions républicaines ?

Selon des informations rendues publiques par le site de la présidence dénommé « La Renaissance », le mardi 24 décembre 2019,  nous pouvons lire ce qui suit :  » Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a présidé aujourd’hui à 13 heures au palais de la Renaissance une réunion de travail de haut niveau avec les Hautes autorités du pays dans l’ordre protocolaire et les Chefs des Institutions Républicaines.
Les échanges entre ces hauts responsables ont porté sur les sujets d’intérêt national. De retour d’une mission de travail en Chine, les Chefs des Institutions Républicaines de la RCA ont profité de l’occasion pour faire le compte rendu au Président de la République ».

De quoi le mathématicien de Boy – Rabé s’est – il entretenu avec ses très respectueux et honorables invités ? Sans aucun doute du retour inopiné de l’ancien président François sur sa terre natale, avec toutes  les conséquences qui en découlent, depuis lors, et qui ont pour noms dysfonctionnements des institutions en charge de la sécurité et de la sûreté nationales,  panique à Pago – Pago, inquiétudes, insomnie, invectives, menaces d’enlèvement des membres du gouvernement,  campagnes par voie de presse et sur les réseaux sociaux d’appels à la haine et à la violence, animées par les militants du MCU et ceux du KNK, risques réels d’embrasement général du pays, etc. Sans aucun doute aussi du diktat à lui donné par ses pairs, lors du 9ème sommet extraordinaire de la CEEAC, tenu à Libreville le 18 décembre 2019, l’enjoignant non seulement à saisir la main tendue de celui dont il fut le premier ministre, de 2008 à 2013 et qui a décidé de rentrer dans son pays, le bâton du pèlerin de la paix à la main, mais surtout de convoquer une rencontre dans les meilleurs délais avec toutes les forces vives de la nation, afin de trouver par le dialogue et la concertation, dans l’unité et la dignité, la solution à la crise centrafricaine qui n’a que trop duré.

Peut – être a – t – il bien souhaité requérir leurs différents avis avant d’en aviser ? Personne ne peut répondre avec exactitude et  netteté à ces pertinentes et justes interrogations. En attendant, l’ancien président François Bozizé, quant à lui,  qui attend avec sérénité la réponse à sa demande d’audience à lui adressée, depuis quelques jours, semble patient, fait dérouler tous les jours les contenus de son programme, comme il s’est rendu chez le pasteur Guérékoyamé cet après – midi, après s’être allé s’incliner sur la tombe de Mme Nadia Béa, et n’a visiblement  par conséquent peur  de personne, ni de quoi que ce soit. Même si l’attaque de la maison de la présidente des femmes du KNK, en la personne de Mme Nicole Namsé née Ngaïkossé, par les milices du pouvoir, dans la nuit du 22 au 23 décembre 2019, selon des sources proches de la famille de la victime, sonnerait comme un message de guerre à lui lancé par le président Touadéra et son clan de prédateurs.

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire