Select your Top Menu from wp menus

Le premier ministre Ngrébada accuse les députés d’avoir voulu mettre en péril l’indépendance de l’ANE

Centrafrique : Le gouvernement brise enfin le silence sur le retrait du projet de Loi organique de l’Autorité Nationale des Elections

BANGUI, le 12 décembre 2019 (RJDH)—Interpellé ce mercredi sur les questions relatives à la création au retrait de la loi organique de l’Assemblée Nationale, le gouvernement a enfin justifié sa position en indiquant que les modifications apportées par les élus de la nation dans ce projet de loi menacent l’indépendance de l’Autorité Nationale des Elections.

Depuis le retrait injustifié du projet de Loi organique de l’Autorité Nationale des Elections (ANE) tant décrié par les élus de la nation, le gouvernement a enfin donné sa réponse sur la question mercredi 11 décembre lors de son interpellation. La loi organique déposée à l’Assemblée Nationale et déjà examinée par la commission, ce projet de loi a été retiré en septembre par le gouvernement dans des conditions qualifiées de douteuses par de nombreux élus.

En réponse, Firmin Ngrebada a clairement indiqué que les modifications apportées par la commission élargie de l’Assemblée Nationale mettent en péril l’indépendance de l’ANE, « nous avons introduit auprès du parlement un projet de loi, mais ce qui s’est passé, c’est qu’au niveau de la commission élargie qui a été mise en place des modifications y ont été apportées et qui menacent de l’Autorité Nationale des Elections », a-t-il justifié le retrait.

Selon le Premier Ministre Firmin Ngrebada, la nouvelle configuration proposée par les députés ne reflète pas l’esprit du code électoral mais ne ferme, toutefois, pas la porte aux poursuites des discussions autour de ces points précis. « On se donne le temps de nous entendre sur la configuration de l’ANE qu’il conviendrait de retenir et à ce moment-là, le projet de loi pourrait être remis en circulation », a ajouté le chef du gouvernement.

Les informations RJDH indiquent que le ministre de l’administration et du territoire soumettra d’ici-là un nouveau projet de Loi organique de l’ANE.

RJDH

Related posts

Laisser un commentaire