Select your Top Menu from wp menus

Washington : Quand Kristalina Georgieva et Axel Van Trotsenburg promettent d’examiner minutieusement le dossier de la RCA

LE PRÉSIDENT TOUADERA RENCONTRE LES HAUTS RESPONSABLES DES INSTITUTIONS DE BRETTON WOODS A WASHINGTON AUX ETATS UNIS
En visite de travail à Washington DC, le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA s’est respectivement rendu aux sièges des Institutions de Bretton Woods où il a rencontré , Mme Kristalina GEORGEVIA, Directrice Générale du Fonds Monétaire International et M. Axel VAN TROTSENBURG, Directeur générale des opérations de la Banque Mondiale.
Après avoir réussi six revues sur six dans le cadre de la facilité Élargie de Crédit avec le Fonds Monétaire International, la République centrafricaine qui bénéficie également d’une bonne collaboration avec la Banque Mondiale, est venue solliciter des ressources supplémentaires auprès des institutions de Bretton Woods afin de financer des projets urgents de son développement.
L’Accord politique de paix qui a occasionné la baisse des violences nécessite des moyens colossaux pour la poursuite de sa mise en œuvre, les réfugiés retournent en masse dans le pays, l’État centrafricain veut continuer à déployer les Forces Armées Centrafricaines sur toute l’étendue du territoire afin d’augmenter les recettes domestiques, alors que l’intégration des anciens éléments des groupes armés augmente les charges régaliennes dans le cadre dans le cadre du DDR.
Tous ces défis méritent d’être soutenus pour éviter à ce pays fragile de revenir à la case du départ.
La RCA se trouve donc dans une période charnière de son histoire. A cet effet, Elle souhaite la flexibilité du FMI et de la Banque Mondiale pour prendre en compte cette nouvelle situation.
Autres éléments à apporter à ce dossier, la nouvelle vision des autorités centrafricaines qui se caractérise par la modernisation de l’administration qui se traduit par:
La numérisation des services de L’État,
Le renforcement du capital humain,
Les investissements dans les infrastructures (champ solaire, fibre optique) qui vont permettre à l’Etat non seulement d’accroitre les recettes domestiques, mais aussi réduire le chômage des jeunes.
Attentifs, les deux Hauts responsables du FMI et de la Banque Mondiale ont promis d’examiner minutieusement le dossier de la RCA et d’y trouver des solutions idoines.

La Renaissance

Related posts

Laisser un commentaire