Select your Top Menu from wp menus

Félix Antoine Tshisekedi différent de Faustin Archange Touadera

RDCongo : un collaborateur du président Tshisekedi en prison

La presse congolaise relatait lundi l’arrestation d’un proche collaborateur du président Félix Tshisekedi, issu lui aussi de la diaspora en Belgique, accusé d’avoir octroyé, de son propre chef, un mandat d’exploitation du diamant à une entreprise canadienne, en échange de commissions pour un montant de « 2 millions de dollars ».

Selon la presse congolaise, le scandale a été découvert grâce à un courrier du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba (FCC, coalition kabiliste), il y a un mois, au directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe. Selon cette lettre, datée du 26 octobre, Dieudonné Lobo, « ami intime et coordonnateur administratif des services personnels de Félix Tshisekedi » précise AfricaNews, a accordé, sans en avoir le droit, un mandat spécial à la compagnie canadienne Saint Louis BGM – une sarl – l’autorisant à effectuer à Mbuji Mayi « des études liées notamment à l’exploitation industrielle du diamant à la Miba », la société mixte d’extraction du diamant.

Usurpation de pouvoir

Selon AfricaNews, Dieudonné Lobo a été entendu le 26 novembre pour usurpation de pouvoir et transféré le 28, soit jeudi dernier, à la prison de Makala, à Kinshasa. Ce journal précise que Dieudonné Lobo est un « ancien fonctionnaire à la Sécurité sociale en Belgique ».

Selon L’interview.cd, la firme canadienne aurait déjà payé des « agents et cadres de la Miba ». On peut en retrouver la trace dans Cas-info.ca du 7 octobre dernier, qui célébrait la renaissance de la Miba « grâce à la volonté du nouveau Président, Félix Tshisekedi », alors que 2290 agents de la Miba venaient d’être payés. « La Miba tente de tourner cette page sombre de son histoire grâce à la société Saint Louis BGM, une firme électro-mécanique canadienne, spécialisée dans le développement de l’industrie et la protection de la couche d’ozone », précisait le site congolais, ajoutant qu’il s’agissait « d’une prime » et non de salaires.

La société canadienne a déjà produits des carats

Selon le même article, Saint Louis BGM aurait également « financé l’opération d’identification biométrique du personnel actif » et la société canadienne aurait annoncé avoir produit « 3500 carats » en une semaine.

Lors de sa campagne électorale, Félix Tshisekedi avait promis de relancer la Miba. Selon Cas-info.ca, « plusieurs engins ont été achetés puis acheminés sur place dans le cadre du programme des 100 jours » lancé par le nouveau chef de l’Etat après son arrivée au pouvoir, pour tenter de convaincre les Congolais que le changement était en cours.

Source : La Libre Afrique

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :