Select your Top Menu from wp menus

Bambouti, Ali Darassa retire ses éléments de la ville

Ali Darassa et ses hommes à Bambari pour illustration.

Bangassou (République centrafricaine) – CNC – sous pression depuis quelques jours, le chef rebelle Ali Darassa a finalement cédé en retirant ses éléments de la ville de Bambouti, située à l’extrême sud-est de la République centrafricaine, a-t-on appris de source locale.

 

Cette information, confirmée par plusieurs sources au sein de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), fait suite au dernier ultimatum de la Minusca la semaine dernière qui demande expressément au chef rebelle Ali Darassa de retirer sans délais ses troupes de la ville de Bambouti qu’elles avaient occupé depuis le début du mois dernier.

D’après les mêmes sources, les combattants rebelles de l’UPC auraient commencé à quitter leurs positions dans la ville de Bambouti le samedi dernier avant de se retirer totalement de la ville dimanche.

À Bangui, le gouvernement n’a pas encore réagi, mais refuse de faire des commentaires sur le sujet.

Pour rappel, après l’occupation et la mise en place d’une administration parallèle par le chef rebelle Ali Darassa à Bambouti le mois dernier, la classe politique et les ressortissants du Haut-Mbomou de leur côté appellent à une opération de force contre Ali Darassa et à son mouvement.

L’honorable Martin Ziguélé, président du parti MLPC, la semaine dernière, avait demandé expressément dans une interview à la radio une opération tripartite de la République du Sud-Soudan, de la République démocratique du Congo et de la République centrafricaine contre Ali Darassa et ses troupes dans la sous-préfecture de Bambouti.

 

Copyright2019CNC.

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :