Select your Top Menu from wp menus

« Affaire Méckassoua » : les Associations des Victimes brisent le silence, dénoncent et accusent le pouvoir de Bangui de manipulations

7 NOVEMBRE 2019
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Nous leaders des différentes Associations des victimes à savoir, ANAF AVCM-PCA, AVED, AEVI, AVLAAC, AVUC, ASVI, ADIV, AVP réunissons ce jour pour dire à haute voix et fermement :

– Que certains compatriotes centrafricains qui se disent victimes, ont marché le 29 octobre 2019, demandant la levée de l’immunité parlementaire d’une personnalité politique et sa traduction devant la Justice. Ces groupes d’individus n’appartiennent à nos différentes organisations.

– A cet effet, nous ne sommes pas responsables de cette marche et il n’est pas de notre devoir de demander la levée d’immunité d’un député, par conséquent nous, leaders des Associations des victimes prenons à témoins, l’opinion nationale et internationale. Que notre objectif est plutôt de défendre les intérêts des victimes des crises militaro-politiques et autres.

– Nous demandons à nos partenaires entre autre les ONG de défense des Droits de l’Homme nationales et Internationales de continuer d’apporter leurs soutiens aux Associations des victimes.

– Affirmons que les Associations des Victimes sont apolitiques, et demandons à la Justice de mener des investigations pour connaître les auteurs et les organisateurs de cette marche.

Ont signé

LES ASSOCIATIONS DE VICTIMES (ci-dessus citées)

L’image contient peut-être : texte

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :