Select your Top Menu from wp menus

Les Brèves de Miski : les confidences défaitistes du ministre de la Défense de Deby

Le général 4 étoiles, ministre de La Défense est dans le pétrin ; c’est lui-même qui l’affirme devant un petit cercle très restreint composé de ses partisans et parents : « nous sommes cuits, les zaghawa ne veulent plus se battre, pas seulement contre Miski mais selon eux, contre toutes les guerres d’où qu’elles viennent ; ces guerres sont désormais à proscrire, définitivement y compris Boko Haram qui est en fait une émanation de Déby et des généraux musulmans nigérians. Le Nigeria est la première puissance régionale ; de ce fait, il n’y a aucune raison pour qu’il ne vienne pas à bout de ces guignols de terroristes, selon eux. Certains d’entre eux m’ont dit clairement qu’il n’y a pas de Boko Haram, ce sont des milices d’autodéfense comme à Miski, contre les exactions des forces gouvernementales ».

« Pour les zaghawa toutes les guerres sont provoquées d’une manière ou d’une autre par Déby soit pour se faire plaisir gratuitement, pour se vanter ou pour le compte d’autrui, généralement pour le compte de ses mentors français, soit pour perdurer au pouvoir, soit contre espèces sonnantes. Et ce, pendant que son armée s’enfarine dans la disette ».

Et le ministre de poursuivre : « Je suis très sceptique sur le comportement actuel des militaires, aucun respect, aucune discipline. Je vous cite deux exemples frappants : nous avons organisé une réunion de concertation avec tous les officiers et sous-officiers pour élaborer un plan d’action. Pendant que je parlais, les jeunes officiers se pinçaient entre eux et riaient à hautes voix  comme dans un bar; ils m’écoutaient mais très distraitement. Ensuite quand le Cemga a pris la parole à son tour, c’est de l’insoumission caractérisée, des insultes vulgaires en patois pleurèrent, pour lui signifier à hautes voix et devant moi, leur ministre, que lui et son ministre n’ont qu’à aller et déminer toute la zone, après quoi, ils seront prêts à escalader la montagne, pas pour tuer les frères toubous mais pour leur dire « salamalek ». Je suis persuadé que même si on arrive à enlever toutes les mines de Tibesti, ils ne vont pas attaquer les insurgés. C’est juste un alibi. »

Dans son for intérieur, le ministre a des appréhensions très sérieuses sur la situation de l’armée d’une manière générale. Alors pour lui, même si par un coup de destin les militaires escaladent la montagne, il ne serait pas évident qu’ils en descendent tous, car le sentiment de révolte est visible.  Et d’autre part, apparemment ces agents ont déjà tourné la page MPS. Galvanisés et revigorés par les réseaux sociaux, on dirait qu’ils attendent autre chose sinon il  faut craindre le pire car le risque d’une désobéissance généralisée n’est pas à écarter.

Correspondance particulière
Miski – Tibesti-Tchad

Source : Tchadactuel.com

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :