Select your Top Menu from wp menus

Les raisons de la colère du régime de Bangui contre le directeur de publication du journal « Médias + » et Autres

Selon des informations émanant des sources proches de la présidence de la République, au lendemain de l’échec de l’opération « hibou » pourtant minutieusement préparée contre les journalistes, Cyrus – Emmanuel Sandy et Alain Kogalama, respectivement directeur du journal « Médias+ » et du journal « La Nouvelle Vision », les raisons de la colère du régime de Bangui relèvent tout simplement d’une vieille histoire. Ce sont les réflexes de la bozizie qui ne supportent pas des révélations qui mettent en difficulté actuellement « la République du Centre de Nulle part et la République des Groupes Armés ».

Ces sources affirment que des hautes personnalités étrangères mettent régulièrement le président Touadéra et les siens mal à l’aise par rapport à certaines révélations que ces journalistes, en général, et le directeur de publication du journal « Médias+ », en particulier, ne font que publier et commenter. L’affaire des 72 milliards de Fcfa destinés au paiement des arriérés de salaires détournés, la corruption des leaders des 19 centrales syndicales, et  la collusion du pouvoir avec les groupes armés en constituent les illustrations les plus parfaites. Ces diplomates auraient demandé à plusieurs reprises au mathématicien de Boy – Rabé et à son clan de prédateurs les plus patentés de toute l’histoire de la République centrafricaine, de prendre la parole pour démentir de manière irréfragable et objective ces graves accusations qui portent fondamentalement  atteinte aux valeurs de la démocratie et aux nobles principes de la bonne gouvernance et de la transparence.

Non tantum, ils n’ont jamais eu le courage de le faire, parce qu’ils ne pouvaient aller à l’encontre de la vérité, sed etiam, ceux – ci  sont en train de se rendre compte tardivement que cela est grave pour eux et que les vannes financières seraient en train d’être hermétiquement fermées, si elles ne le sont pas déjà. Et cela est d’autant vrai que les annonces financières tant promises par les partenaires internationaux tardent à se concrétiser, que le projet du budget de l’exercice 2020 est déficitaire de plus de 60 milliards de Fcfa et que l’appel de l’UE à l’endroit des bailleurs de fonds de notre pays  à plus de contributions au « basket fund » des élections semble malheureusement ne pas avoir d’échos.

Rappelons que les journalistes, Cyrus – Emmanuel Sandy et Faustin Bambou ont été arrêtés en juin 2011 pour l’affaire de détournement de l’argent des militaires et gendarmes admis à la retraite, quand l’actuel locataire du palais de la Renaissance occupait les fonctions du premier ministre. Cette affaire a curieusement rebondi sous sa présidence. Tout naturellement, l’homme et les siens ne pouvaient qu’être coincés. Et lorsqu’un régime est aux abois, il n’est et sera capable que du pire !

Affaire à suivre…..!

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :