Select your Top Menu from wp menus

Alerte – info : des hommes en armes continuent de tuer à Kabo !

Au moment où le président Touadéra, déjà en campagne avant l’heure à Lyon où il rencontre actuellement les Centrafricains de la diaspora, en marge de sa participation à la conférence du Fonds Mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose du 9 au 10 octobre 2019, vante ostentatoirement le bilan de sa très chaotique gouvernance, d’une part, et le retour à la paix, d’autre part, conformément aux termes de l’Accord de Khartoum, des centrafricains continuent, dans l’indifférence la plus totale des plus hautes autorités de la République et des soldats onusiens de la Minusca, d’être tués comme des mouches.

C’est ce que le député de la circonscription de Kabo, Clément Noubona, vient de rapporter à l’instant à notre rédaction. Chaque jour, selon ce dernier, au moins deux à trois centrafricains sont froidement assassinés, dans cette jadis belle sous – préfecture de l’Ouham, par les groupes armés qui occupent toute la région et y sévissent en véritables conquistadores. C’est ainsi qu’il nous a révélé que dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 ocotobre 2019, un jeune opérateur économique, communément appelé « Bouba Nguéré », âgé de 25 ans, a été crapuleusement abattu.

Voilà un autre mort qui vient s’ajouter à la liste déjà trop longue de ces centrafricains qui sont tous les jours massacrés sur leur propre terre, celle de leurs ancêtres et de leurs aïeux, avec la complicité active et avérée du président Touadéra et de son gouvernement, depuis leur accession au pouvoir le 30 mars 2016.

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :