Select your Top Menu from wp menus

UA – ONU – UE : « …nous n’éviterons aucune question…..Nous sommes venus écouter tout le monde…. », ont dit Smaïl Chergui et Jean – Pierre Lacroix à la presse à leur arrivée à Bangui

 

4 oct2019

UNE MISSION TRIPARTITE DE HAUT NIVEAU ‘’UNION AFRICAINE-NATIONS UNIES-UNION EUROPÉENNE’’ POUR SOUTENIR LA MISE EN ŒUVRE L’ACCORD DE PAIX EN RCA

Une mission de haut niveau composée du Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Amb Smail Chergui, du Secrétaire général adjoint des Nations unies, en charge des Opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, et du Directeur général pour l’Afrique du Service européen pour l’action extérieure de l’Union européenne (UE), M. Koen Varvaeke, est arrivée en République centrafricaine ce vendredi 4 octobre 2019.

Cette visite de travail de trois jours s’inscrit dans le prolongement de celle effectuée du 14 au 18 avril 2019, après la signature de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine. « Nous sommes de retour cette fois-ci pour faire le point sur la mise en œuvre de l’Accord de paix et voir quels sont les défis que nous devons relever conjointement avec les autorités du pays. C’est une visite de suivi de nos précédentes visites », a déclaré l’Ambassadeur Smail Chergui, à l’arrivée de la délégation. Et le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine de poursuivre, répondant à une question de la presse, « Il y a certainement des avancées, et il y a des défis, nous sommes venus avec une disponibilité, à cœur ouvert, pour discuter de toutes les questions, sans aucun tabou, nous n’éviterons aucune question. […] Les trois organisations sont engagées ensemble pour faire aboutir cet Accord et s’assurer que toutes les parties remplissent ce qui est attendu d’elles »

Pour sa part, le Secrétaire général adjoint des Nations unies, en charge des Opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, n’a pas manqué de mettre l’accent sur le caractère inclusif de la mission tripartite. « L’Union africaine, l’Union européenne et les Nations unies sont toujours aussi unis pour soutenir la République centrafricaine, et l’Accord de paix », a-t-il insisté, avant de conclure : « Nous sommes venus pour écouter tout le monde, comme d’habitude, tous ceux qui sont partie prenante, et puis regarder qu’est-ce qu’il faut faire, les points d’intention, et voir comment peut-on aider pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de paix »

La délégation aura des rencontres avec les hautes autorités de la Centrafrique, principalement avec le Président de la République et le Premier ministre, ainsi que les différents acteurs du processus de paix en RCA, y compris les partis politiques, la Société civile, les garants et facilitateurs de l’Accord de paix, ainsi que le Corps diplomatique accrédité. Ils se rendront également à Birao, théâtre d’affrontements récents pour une évaluation de la situation, et pour exhorter les différentes parties à la cessation des hostilités et au respect total des engagements pris dans le cadre del’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA).

Minusca

Related posts

Laisser un commentaire