Select your Top Menu from wp menus

CENTRAFRIQUE: QUAND MÉCKASSOUA FAIT PEUR !

A quelques jours du retour de l’honorable Abdou Karim Méckassoua, après un long séjour en France pour des raisons de santé justifiées, les fossoyeurs de la démocratie centrafricaine et leurs suppôts s’investissent jour et nuit à lui barrer la route et à caillasser son véhicule dès sa descente de l’avion.

Pour le besoin de la cause, on assiste ces derniers temps à des discours sans intelligence, répandus à dessein sur les réseaux sociaux pour diaboliser celui qui a toujours donné l’insomnie à Faustin Archange Touadéra et à tout son système assis sur du sable mouvant. Contrairement aux débilités débitées ça et là par les journaux en ligne tenus par le roi fainéant lui-même, Faustin Archange Touadéra doit être vu comme celui qui a livré la RCA aux mercenaires étrangers, qui a fait perdre à notre pays sa dignité et qui s’est fait couronner lauréat de paix moyennant d’énormes pertes en vies humaines. Non seulement, il s’employa dès les premières heures de son quinquennat à étouffer l’opposition démocratique, mais aussi et surtout, il planifia la mort physique et politique de celui qui lui a pourtant ouvert des portes à l’international pour avoir les moyens de sa politique.

Si le président Méckassoua se voit aujourd’hui obligé de passer un long moment à l’étranger, loin des siens et de sa charge républicaine de député, c’est à cause de la méchanceté de Touadéra et de sa famille politique qui ne supportaient guère de voir l’honorable Méckassoua gagner en aura tant au national qu’à l’international.
De part sa personnalité imposante, son franc-parler et son leadership exemplaire, le président Méckassoua inquiétait plus d’un, puisque Touadéra n’arrivait plus à se défaire de l’idée qu’en cas d’empêchement ou de vacance de poste, ce dernier lui succéderait. Même en cas d’élections libres et transparentes aujourd’hui, ce dernier le mettrait hors jeu vu les ralliements qui deviennent une réalité presque quotidienne. Des dinosaures du MCU sont en passe de faire allégeance au nouveau président.

Par Gildas De-Carême Benam
Source: MEDIAS+

L’image contient peut-être : une personne ou plus, lunettes et costume

Related posts

Laisser un commentaire