Select your Top Menu from wp menus

« Affaire Rooti » : Après les inventions des chiffres et autres multiples scandales, Dondra s’installe carrément dans les liens de la violation de la constitution

UNE RÉPONSE QUE JE VIENS DE DONNER À UNE ANNONCE QUI M’EST PARVENUE:

Les trois premières phrases d’un post que Magloire Kolisso Debale a publié aujourd’hui sont libellées comme suit:

— Je suis heureux d’annoncer notre nouveau membre et partenaire à l’équipe Rooti, Henri-Marie Dondra. Il travaille actuellement au Bureau du ministre des Finances et du Budget avec professionnalisme et intégrité. Son ajout à l’équipe ouvre des perspectives de croissance illimitée à Perrineville et aux 15 autres provinces—

Or l’Article 57 de la Constitution de la République Centrafricaine, celle du 30 Mars 2016 énonce ceci:

—Les fonctions de membre du gouvernement ne sont pas cumulable avec celle de membre du parlement, de membres du conseil économique et social, de membre du conseil national de la médiation, de membre du au conseil de la communication, de membres de la Haute autorité chargée de la bonne gouvernance, de toute fonction représentation professionnelle, de tout emploi salarié et de toute activité lucrative etc…—

Henri-Marie Dondra ne fait pas que “travailler au Bureau du Ministre des Finances et du Budget”, il en est lui-même le Ministre.

Donc, comment peut-on prétendre être sain d’esprit et féliciter un acte d’une illégalité (Anti constitutionnalité) aussi criarde?

OUBANGUIENNEMENT

Jean Kalimsi

Related posts

Laisser un commentaire