Select your Top Menu from wp menus

CENTRAFRIQUE: LES MINISTRES CONSEILLERS RINGUI ET SAYO DÉSAVOUENT LE COMPORTEMENT DE LEUR CHEF ABDOULAYE MISKINE

Le 05 février 2019, l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine a été paraphé à Khartoum au Soudan par quatorze (14) groupes armés et signé à Bangui le 06 février 2019.
A l’issue de la signature dudit accord, un gouvernement inclusif a été formé avec l’entrée des représentants desdits groupes armés. D’autres représentants étaient nommés à de hautes fonctions de l’Etat à la Présidence et à la Primature dont les représentants du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC). A ce titre, le FDPC doit être dans la dynamique dudit accord.


Malheureusement, le leader du FDPC en la personne de Koumtamadji Martin alias Abdoulaye Miskine, ces derniers temps, s’est mis de facto en marge de l’accord âprement négocié.
En conséquence, nous les Représentants du FDPC, nommés à des hautes fonctions de l’Etat, ne saurions cautionner l’attitude du leader, à partir du moment où certains de ses agissements sont de nature à gripper le processus de paix et de réconciliation en République centrafricaine. Nous ne sommes pas comptables de ses agissements et déclarations.
Nous prenons ainsi à témoin l’opinion nationale et internationale de notre attachement au processus de Paix et de Réconciliation en République centrafricaine, notre pays.
Ont signé:
-Ministre Conseiller spécial à la Primature
(é) Clarisse SAYO
-Ministre conseiller à la Présidence en matière d’Education nationale
(é) André Le Gaillard Ringui
Source: MEDIAS+

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :