Select your Top Menu from wp menus

Quand le nouveau format du RCPCA – CEM s’appelle « opérationnalisation »

L’OPERATIONNALISATION DU RCPCA-CEM DANS SON NOUVEAU FORMAT

Tel est le leitmotiv de la réunion du Comité Directeur Conjoint (CDC), organe servant de cadre de concertation et de décision stratégique relatif au suivi de la mise en œuvre du plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique le RCPCA, avec les partenaires techniques et financiers, laquelle s’est tenue le mardi 18 septembre dernier dans la salle de conférence Justine Kazangba du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, sous la co-présidence du chef de département M. Felix MOLOUA, et Mme Samuela ISOPI Ambassadrice de l’Union européenne en Centrafrique.

L’ordre du jour de cette rencontre s’articulait autour des points saillants tels que, la prolongation et priorisation du RCPCA, et la présentation du plan d’action 2019-2020 du secrétariat technique. Le Ministre Félix MOLOUA, coprésident a, dans son mot introductif indiqué que, cette session du CDC devrait permettre de relancer le Secrétariat Permanent, eu égard, aux défis qui s’imposent, et par rapport aux recommandations de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation (APPR) signé le 6 février entre le Gouvernement et les groupes armés.

Selon lui, il faut monter en puissance, avoir des actions concertées de terrain, renforcer les coordinations sectorielles, impliquer plus les ministres, avoir les instruments pour faire la programmation, avoir une base interactive et conviviale qui permette de prendre des décisions et renforcer la communication pour envoyer de bons messages à l’endroit de la population.

Les partenaires techniques et financiers ont, dans leurs interventions, rappelé les éléments qui caractérisent l’impact que doit avoir le RCPCA dans le cadre de cet Accord, à savoir : Apporter des dividendes de paix, orienter et rendre visible les actions sur le terrain, renforcer les coordinations sectorielles, rendre la base des données interactive et accessible pour la prise de décision, les zones occupées par les groupes armés doivent être submergées par des actions de relèvement et de développement, l’administration doit être effectivement redéployée, le secrétariat doit programmer ces interventions et le Secrétaire général doit écouter les propositions de tous les partenaires, ces défis demandent la disponibilité de tous. Cet impact dépendra fortement de la façon dont le secrétariat s’arrangera pour faire la programmation des interventions suite à l’Accord politique pour la Paix et la Réconciliation nationale.

Brice-Devalor OUATEBOT

Source : Rcpca Cem Rca

L’image contient peut-être : 1 personne
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, table et intérieur
L’image contient peut-être : 1 personne, assis et costume
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et table
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :