Select your Top Menu from wp menus

Comme un vrai maraudeur, Touadéra s’est rendu incognito à Bambari le 12 septembre 2019

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Unité-Dignité-Travail

***************

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT

A

L’OCCASION DE LA VISITE A BAMBARI, PREFECTURE DE LA OUAKA

BAMBARI, 12 SEPTEMBRE 2019

• Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
• Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
• Madame et Messieurs les membres du Gouvernement ;
• Mesdames et Messieurs les Chefs des Missions Diplomatiques;
• Madame la Représentante du Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU ;
• Monsieur le Représentant Résident de la Banque Mondiale ;
• Monsieur le Représentant Résident par intérim de la Banque Africaine de Développement ;
• Monsieur le Préfet de la Ouaka ;
• Messieurs les Sous-Préfets de la Ouaka ;
• Monsieur le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bambari ;
• Honorables Députés de la Ouaka ;
• Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Non Gouvernementale Nationales et Internationales ;
• Distingués invités ;
• Mesdames et Messieurs ;
• Vaillante population de Bambari,
Je me réjouis d’être de nouveau avec vous ce jour, ici à Bambari, à l’occasion de cette visite consacrée à la remise officielle des différentes activités réalisées dans votre localité d’une part et d’autre part, la pose des premières pierres des travaux de nouveaux projets de développement socio-économique en faveur des populations de la OUAKA en général et de Bambari en particulier.

Je voudrais tout d’abord vous adresser toutes mes salutations et vous remercier très sincèrement pour l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé ainsi qu’à la délégation qui m’accompagne.
Je salue la présence parmi nous de Monsieur l’Ambassadeur Haut Représentant de la République Populaire de Chine en République Centrafricaine qui traduit, si besoin en était encore, l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre la Chine et notre pays.
Je salue aussi la présence de Madame la Représentante du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef de la MINUSCA qui témoigne d’un soutien constant de la communauté internationale au retour de la paix et de la sécurité dans notre pays.
Je salue également la présence parmi nous, des Partenaires techniques et financiers et leur exprime toute ma reconnaissance pour avoir accepté d’effectuer ce déplacement de Bambari.

Tous les projets que nous inaugurons aujourd’hui sont rendus possibles grâce à l’appui de nos partenaires techniques et financiers dans le cadre du Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA).

Je vous demande d’applaudir toutes ces hautes personnalités pour leur exprimer notre reconnaissance.
Je voudrais m’incliner sur la mémoire des dignes fils et filles de Bambari et ses environs qui ont succombé pendant les évènements qui ont empêché la tenue, l’année dernière, de la Journée Mondiale de l’Alimentation dans votre localité.

J’ai condamné avec la dernière énergie ces tristes évènements. Je partage les douleurs des victimes et de leurs proches.

Je réaffirme que tous ces crimes ne resteront pas impunis. Tôt ou tard, la justice sera rendue aux victimes.

Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs ;

Comme vous le savez, les évènements malheureux que notre pays a connus ont considérablement détruit notre tissu économique, mis à mal la paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble et n’ont créé que de désolations sur toute l’étendue de notre territoire national.
Aujourd’hui, toutes nos régions comme la vôtre, ont droit à un développement durable et équitable après cette crise et cela ne peut se faire que par le rétablissement de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire national.
C’est en ce sens que l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation Nationale, âprement discuté avec tous les groupes armés à Khartoum et signé le 6 février dernier à Bangui avec l’appui de l’Union Africaine, des pays de la sous-région et de tous les partenaires de la Communauté internationale, nous offre de nouvelles perspectives pour reconstruire ensemble notre cher et beau pays en partage.
C’est l’occasion pour moi de rendre une fois de plus, au nom du gouvernement et du peuple centrafricain, un vibrant hommage à cette Communauté internationale qui nous accompagne en ce moment dans la mise en œuvre de cet Accord Politique de Paix et de Réconciliation, pour le bien-être des populations.
Les priorités de l’Accord de Paix s’inscrivent bien dans les grandes priorités du RCPCA qui vise à apporter des solutions durables à la dernière crise qui a exacerbé les faiblesses structurelles de l’Etat caractérisées par une mauvaise gouvernance pendant des décennies, privant les Centrafricains et les Centrafricaines de toutes les préfectures du pays d’une bonne gestion et d’une redistribution équitable de la richesse nationale.

Ces priorités se sont traduites en actions concrètes et visibles à travers la mise en place des programmes et projets de relèvement et de développement locaux de façon équitable sur toute l’étendue du territoire national, et plus particulièrement dans la Ouaka, avec l’appui technique et financier de nos partenaires.

Notre présence aujourd’hui à Bambari, se situe dans le cadre du dividende de paix à vous offrir, chers compatriotes et vaillante population de la Ouaka en général et plus particulièrement de Bambari, à travers la mise en œuvre d’un vaste programme de développement socio-économique du gouvernement.

D’ores et déjà, je puis vous rassurer que les travaux de la première phase du Programme d’Appui à la Reconstruction des Communautés de Base et de la phase additionnelle financés par la Banque Africaine de Développement dont la ville de Bambari est bénéficiaire, vont contribuer au renforcement des moyens d’existence durables des populations affectées par la crise politico-militaire.

A travers cet important programme qui consiste en la construction d’un centre de promotion de l’entreprenariat des Jeunes ici à Bambari, la réhabilitation des dortoirs de l’Ecole Nationale des Instituteurs (ENI) de Bambari et la reprise partielle de la clôture ainsi que la réalisation des forages à Pompe de Motricité Humaine dans la Préfecture de la Ouaka, la construction des ouvrages d’eau potable dans les périphéries de Bambari et ses environs ainsi que des latrines dans les écoles, centres de Santé et gares routières, les populations de Bambari bénéficieront des services sociaux et d’accès facile à ces services essentiels de base, à savoir l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement, avec des soins appropriés pour leur permettre de mieux s’atteler aux activités de reconstruction de la localité.

Par ailleurs, dans le cadre du programme d’appui aux Communautés affectées par les déplacements sur financement de la Banque Mondiale, la ville de Bambari bénéficiera d’une gare routière moderne avec emplacements locatifs (boutiques), un bâtiment principal et de dortoirs avec une alimentation énergétique (carburant et solaire) dont nous allons procéder à la pose de la première pierre.
Le projet va permettre l’amélioration de la qualité des services de soutien en transport des personnes et des marchandises et la capacité de vente au détail des produits.
Dans le même cadre, la réhabilitation de certains axes à partir du PK0 avec enduit à monocouche inversé et la construction des caniveaux en pierres maçonnées permettra l’amélioration de la qualité des routes afin de faciliter la circulation et les trafics des marchandises.
Aussi, la réhabilitation du Centre de Santé au quartier Elevage permettra d’améliorer la qualité des services de soin de santé, d’hygiène et surtout de soins liés à la maternité et à la pédiatrie.
Dans les secteurs de l’Eau et d’Electricité, la population de Bambari et ses environs bénéficiera des interventions du projet d’amélioration des services d’eau et d’électricité avec l’appui technique et financier de la Banque Mondiale.

Les interventions porteront notamment sur la réhabilitation de la station d’exhaure, de la station de traitement, du remplacement de la conduite de refoulement au réservoir, de la réhabilitation du réservoir de stockage, l’extension du réseau secondaire de la SODECA, la construction et la réhabilitation des bornes fontaines, la mise à disposition des matériels pour 300 branchements sociaux ainsi que des provisions pour consommable.

Il s’agit d’améliorer l’accès à l’eau potable et les conditions de vie des populations de Bambari.

Je tiens aussi à vous annoncer l’implantation prochaine de la technologie JUNCAO à Bambari. Il s’agit de la culture de champignons.

Les résultats obtenus avec cette technologie ont suscité un grand intérêt de ma part, car susceptibles de contribuer significativement à la réalisation de ma vision de l’agriculture en République Centrafricaine, qui doit non seulement être respectueuse de l’environnement, mais aussi contribuer efficacement à la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la création d’emplois et une source pour l’amélioration des revenus des ménages pour mes Compatriotes.

Je voudrais à ce propos remercier l’Ambassadeur, Haut Représentation de la République Populaire de Chine ici présent, pour l’appui constant de son pays au renforcement de la résilience du peuple centrafricain.

Chers compatriotes,
Vaillantes populations de la OUAKA ;

Le Gouvernement est tout à fait déterminé à atteindre les objectifs fixés et concentrera les efforts nécessaires en déployant des moyens adéquats pour y parvenir.
Car, assurer le bien-être et garantir l’épanouissement de tous les Centrafricains constituent pour moi des priorités auxquelles j’attache beaucoup d’importance.
Nous devons tous, Gouvernement, Société civile, Partenaires au développement et communautés de base, à quelque niveau que ce soit, être les principaux acteurs à nous engager en étroite concertation dans ce processus.
Notre pays se trouve dans une phase décisive de son histoire où il doit faire un choix capital pour trouver le meilleur chemin qui conduira vers la paix, gage d’un développement humain durable.
Pour ce faire, j’engage le Gouvernement à mener des réformes en profondeur et avec rigueur et méthode tout en tenant compte du contexte contraignant que connait le pays. Pour ce faire, l’appui des partenaires reste nécessaire.
C’est ici le lieu de remercier toute la communauté internationale, les organisations régionales et sous régionales, les Organisations non gouvernementales internationales et nationales et tous les autres partenaires au développement qui ont accompagné notre pays, et qui le font encore, à traverser les moments difficiles qu’il a connus.

C’est pourquoi, nous devons tous faire confiance et adhérer à cet Accord de paix qui imprime l’unique voie d’accéder à une paix véritable. Tout argument contraire vise des intérêts égoïstes susceptibles de nous replonger dans le désordre.

Pour ma part, convaincu de la vertu du dialogue, je continue de tendre la main à tous les compatriotes épris de paix pour se joindre à nous pour écrire une nouvelle page de notre cher et beau pays.

Aussi, je reste également convaincu que vous, population de Bambari et de la Ouaka en général, serez avec nous dans le processus de mise en œuvre de cet Accord de Paix, gage de l’avenir du peuple centrafricain.

Au moment où le pays est engagé dans cet important processus, l’appui de tous est nécessaire pour arriver aux résultats escomptés.

Je vous invite tous à entretenir et à soutenir sans réserve le retour définitif de la paix dans notre pays à travers la mise en œuvre de cet Accord de paix.

L’ensemble des efforts ainsi que ceux attendus de nos partenaires, associés à notre approche fondée sur le dialogue, la participation et la bonne gouvernance, contribueront à réconforter la République Centrafricaine dans sa marche vers la paix, la sécurité, le vivre ensemble, la cohésion sociale, le développement inclusif et durable avec son peuple uni et réconcilié.
Vaillante population et autorités de la Ouaka et plus particulièrement de Bambari et ses environs, à toutes et à tous, je demande votre implication directe, active, aussi bien individuelle que collective pour adhérer et créer les conditions favorables à la mise en œuvre des projets qui vont être lancés.
Je ne terminerai pas mon propos sans une fois de plus renouveler toute la gratitude du peuple centrafricain à l’endroit de la Communauté internationale pour son appui constant aux efforts du gouvernement dans la recherche des voies et moyens de la reconstruction de la République Centrafricaine.
Sur ce, je déclare officiellement lancée la mise en œuvre des nouveaux programmes et projets dans la ville de Bambari et ses environs.
Vive la vaillante population de Bambari !
Vive la République Centrafricaine !
Je vous remercie.

Source : la présidence

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, nuage, ciel et plein air
L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et barbe

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :