Select your Top Menu from wp menus

Révélation : les Russes auraient fait mains basses sur le gisement pétrolier de la Sangha – Mbaéré

CENTRAFRIQUE/ÉNERGIE : LES RUSSES AURAIENT FAIT MAINS BASSES SUR LE PÉTROLE DE LA SANGHA-M’BAÉRÉ

Des gisements pétroliers très promoteurs du Sud-Ouest Centrafricain ont été négociés et obtenus par les Russes, après des pourparlers, en coulisses au niveau de la Présidence Centrafricaine, sans passer par la Représentation nationale, du moins officiellement. El Hadji Moussa Laurent #NGON_BABA et le #Bureau de l’Assemblée nationale en ont-ils été informés ?

Cette information aurait fait un des points des récentes discussions, non seulement entre les chefs d’État Français et Russe, Emmanuel #Macron et Vladimir #Poutine,dernièrement à Bregançon, mais devrait aussi l’être entre Emmanuel Macron et Faustin Archange Touadera, reçu demain, jeudi 5 septembre 2019, en audience à l’Élysée.

Entre-temps, la question aurait été peaufinée par trois autres instances, (i) l’audience accordée par le président Français, Emmanuel Macron, a son homologue Congolais, Denis #Sassou_NGuesso, (ii) le tête-à-tête que le chef d’État Congolais a eu avec le ministre Français des Affaires Étrangères, Jean-Yves #LeDrian, et une série de réunions avec le Patron de #Total, la société Française bien implantée en Afrique.

C’est dire combien cette affaire de cession pétrolière aux #Russes, dans des conditions opaques, de l’un des gisements du Sud-Ouest Centrafricain préoccupe tant, au-delà des frontières Centrafricaines. Serions-nous à peu près dans les mêmes conditions de 2011 où l’attribution de permis à deux sociétés Chinoises, dans le Nord-Est, par l’ancien président François #Bozizé_Yangouvonda aurait subtilement contribué à sa destitution, deux ans plus tard ?

Même si ces conditions se recouperaient qu’à un seul niveau, celui de promesses faites par François Bozizé Yangouvonda pour l’attribution prochaine de permis à #TOTAL, sur des sites bien placés aussi bien au Nord-Est qu’au Sud-Ouest, le non-respect de la Constitution par Faustin Archange Touadera lui compliquerait plus sa propre situation politique et constitutionnelle. Une question de plus à ajouter au chapitre ouvert de violations répétées de cette Constitution du 30 mars 2016, sur laquelle il avait prêté serment.

Les gisements pétroliers de la Sangha, dans le #BassinduCongo, logés à la même enseigne que les gisements du Nord-Congo, dans la #Cuvette, consacreraient-ils en #RCA la malédiction du pétrole, tant les réserves du Sud, de l’autre bout de la #BananeCentrafricaine, seraient mieux fournies que ceux du Nord, un autre bout de cette large zone miraculeuse aux scandales géologiques attestés ? Rappelons que de Bayanga (SANGHA-M’BAÉRÉ) à Amdafock (VAKAGA), les deux bouts de la banane, une large bande en forme justement de banane englobent de nombreux indices miniers sur ce large territoire à l’État-fantôme, où des groupes armés sans vision se disputent des maigres redevances criminelles d’exploitations artisanales de diamants et d’or, alors qu’ils auraient mieux fait de s’entendre dans l’intérêt de tous.

Faustin Archange Touadera rêverait-il de l’exploitation future des gisements de la #Sangha qu’il devrait plutôt, toutes affaires cessantes, rattraper le coup en faisant la paix avec toutes les Forces Vives et non-conventionnelles Centrafricaines. Mais le pourrait-il ?

Les Russes, se laisseront-ils faucher leurs gisements, bien qu’ils les aient obtenus en toute opacité ? La Constitution du 30 mars 2016, même suspendue, après DESTITUTION de Faustin Archange Touadera, pourra-t-elle nous aider ?

En attendant, nous, Citoyens Centrafricains, souhaitons savoir. Quels sont les gisements cédés aux Russes, blocs, sites…? Est-ce que le Bureau de l’Assemblée nationale en a été informé et comment ?

À suivre…

Henri Grothe

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :