Select your Top Menu from wp menus

Le Chemin de l’Espérance du président Karim Méckassoua dénonce et condamne les mesures restrictives des libertés dont le président du RPR, M. Alexandre Ferdinand N’Guendet a été victime

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CHEMIN DE L’ESPÉRANCE

Nous avons appris par le canal des médias en ligne que les autorités aéroportuaires de Bangui ont empêché, dans la matinée du dimanche 25 août 2019, l’ancien président du Conseil National de Transition, Ferdinand Alexandre N’guendet, de prendre un vol de la compagnie aérienne Royal Air Maroc à destination de Toulouse en France.

Le Chemin de l’Espérance dénonce avec la dernière rigueur cette énième atteinte aux libertés publiques d’un opposant politique en Centrafrique, alors que ces libertés publiques sont expressément garanties par la Constitution du 16 Mars 2016. Cette funeste dynamique de violation systématique et massive des droits des citoyens et autres abus de pouvoir par lesquels semble désormais se distinguer le pouvoir de Bangui participe du recul significatif des maigres acquis et avancées démocratiques chèrement arrachés par le peuple centrafricain.

Par conséquent, le Chemin de l’Espérance tient en premier lieu à réitérer sa pleine solidarité au Président du Rassemblement Pour la République (RPR), Ferdinand Alexandre N’guendet dans cette nouvelle épreuve.
Dans un deuxième temps nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale sur ces dérives politiques à répétition.
Enfin dans un troisième nous invitons vigoureusement le gouvernement centrafricain à inscrire de nouveau et plus que jamais ses pas et l’action publique sous le seul et unique prisme de l’État de droit, d’un État démocratique.

Fait à Bangui le 25 août 2019

LE BUREAU POLITIQUE DU CHEMIN DE L’ESPÉRANCE

Related posts

Laisser un commentaire